Messi.fr : La web de Leo Lionel Messi

Lionel Leo Messi Videos Photos Fotos Lionel Messi Foro en espanol Forum en français wallappers leo messi lionel messi vs chelsea numero 19 30 10 18 Messi la web pub fc barelona argentina avatars messi su web site blog
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Interviews des joueurs et du staff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
kortman88
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 3624
Age : 28
Localisation : UTT
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Interviews des joueurs et du staff   Sam 11 Mar - 2:45

Encore mieux !!!
Ce gif il me tue !!!


_________________
www.messi.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.messi.fr
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: Interviews des joueurs et du staff   Mer 15 Mar - 15:22

Albertini :

Pour son jubilé, Demetrio Albertini a invité les plus grands footballeurs et ceux qu'il aime le plus. Le Barça se devait d'être là, une équipe qui a marqué sa carrière. Lors d'une interview concédée à FC Barcelona.com, Albertini explique certains détails sur ce match...

Comment tout a surgi ?
L'idée est apparue il y a plusieurs mois, quand j'ai commencé à faire une liste des joueurs avec lesquels j'ai joué tout au long de ma carrière. Je me suis proposé de les rassembler et je suis aux anges d'organiser une telle chose.

Pourquoi avoir décidé d'inviter le Barça ?
Pour beaucoup de motifs. Le Barça a été ma dernière équipe et parce que mon histoire personnelle et sportive est marquée par ce club, auquel je me suis attaché en à peine cinq mois. Aussi parce que j'ai pu connaître et côtoyer des personnes extraordinaire dans ce club, qui m'ont toujours aidé quand j'en avais besoin. Et je pourrais continuer à parler...

Alors continuez !
Je ne suis resté que cinq mois en Catalogne, mais j'ai compris pendant ce temps ce que signifiait le Barça pour les catalans. A l'heure de faire mon jubilé, j'ai tout de suite pensé aux gens de Barcelone. Je sais ce que signifie pour eux la 'Dream Team' de Johan Cruyff, une équipe qui fait partie de l'histoire du football. Aujourd'hui il y a aussi une équipe merveilleuse. C'est pour ça que j'ai trouvé bon de réunir les anciens avec les actuels.

Tout cela, avec les cracks du Milan AC, peut signifier un évènement footballistique mondial.
Imagine qu'il y aura jusqu'à 8 Ballons d'Or sur le terrain : Ronaldinho, Shevchenko, Stoitchkov, Van Basten, Papin, Weah, Gullit et sur le banc Johan Cruyff. De plus, on fera de fins bénéfices (reversés à une association).

Un match aussi pour les nostalgiques
C'est curieux de voir que certains joueurs de la génération de Ronaldinho, qui quand ils étaient petits admiraient ceux de la génération de Marco van Basten, auront la possiblité de jouer avec eux. Je me sens comme un relais entre ces deux générations, puisque j'ai joué avec chacun d'eux.

Beaucoup de choses vous viendront en tête en un seul jour
Toute ma carrière, qui il est vrai est parallèle à celle de Guardiola. J'ai commencé mes premiers pas au niveau international avec Pep et nous avons fait notre chemin en Europe. Je me rappelle aussi des Jeux Olympiques de 1992, à Barcelone.

Le Barça a aussi été un rival pour vous
Curieusement, je n'ai jamais perdu contre eux. Je me rappelle qu'un de mes meilleurs matchs fut un Milan - Barça, qui a fini en 3-3 avec deux buts pour moi (et 3 de Rivaldo)

Quel rôle aura Rijkaard ce mercredi ?
Frank jouera la première période, et entraînera après le Barça. C'est du moins ce qu'il m'a dit !

Quel est votre principal souhait pour ce jubilé ?
Je veux que des gosses viennent avec leurs parents, que des familles entières viennent, et qu'on puisse voir une authentique fête du football, c'est pour cela qu'il est mieux d'inviter ceux qui jouent le mieux. J'ai une illusion énorme.

L'équipage d'Albertini

L'anecdote de Rijkaard
Albertini explique que Sacchi demandait après les matchs ce qu'ils pensaient du match. Baresi commençait à parler, puis Gullit et Van Basten, et quand arrivait le tour de Rijkaard, lui répondait : "Je suis d'accord avec mes coéquipiers". Un jour Sacchi demanda en premier à Rijkaard. Frank leva la tête et répondit : "Je suis d'accord avec mes coéquipiers". A chaque fois qu'ils en parlent, les rires se font entendre au centre d'entraînement du Milan AC.

Le message : "Tu es un grand homme"
Demetrio parle avec Rijkaard avant ou après les matchs. S'il n'arrive pas à communiquer avec, il lui envoit des messages. Le jour de Barça-Chelsea, Demetrio envoya un message à Frank : "Tu es un grand homme". Pour 'Deme' le réconfortement paternel donné par Rijkaard à Messi (après sa sortie sur blessure) fut le plus important. C'est ce genre de gestes qui font de Rijkaard un entraîneur différent.

Federico Albertini à Puyol : "Je suis du Barça".
Carles Puyol était accompagné de sa femme Agnès lors de la fête d'adieu d'Albertini. Après, il s'est rendu chez Demetrio avec sa famille. Quand 'Puyi' demande à Federico, le fils d'Albertini qui a 5 ans, pour qui il était : "Je suis du Barça". Il rentrera sur le terrain avec le maillot... azulgrana ! Pour compenser, 'Deme' a demandé à sa femme que la petite Constanza (2 ans) porte celui du Milan AC.

Maldini demande clémence à Ronaldinho
Paolo Maldini récupère d'une blessure. En plaisantant avec Demetrio ces derniers jours, il lui a demandé de ne pas se trouver sur le terrain quand Ronaldinho y sera, car il serait capable de lui faire un truc dont lui seul à le secret et cela mettrait fin à son prestige vieux de 19 ans à Milan. Albertini sait que tous les participants voudront faire le spectacle à San Siro, un jour après Inter-Ajax.

Guardiola absent
Zvonimir Boban rappelle qu'Albertini donnait des ordres sur le terrain à seulement 20 ans ! Tassotti et Baresi seront présents, et comptent à eux deux 959 matchs à Milan. Albertini lamente seulement le fait que Guardiola (qui joue au Mexique) ne puisse jouer, avec lequel il a vécu une carrière parallèle.

Avec qui jouerait Fernando Torres ?
Un des amis que s'est fait Albertini lors de son passage à l'Atlético Madrid fut Fernando Torres. Cela l'aurait enchanté que Fernando puisse jouer participer à ce match, mais avec quel maillot ? Tant le Barça comme le Milan AC se sont interessés au joueur et 'Deme' a du respect pour les supporters de l'Atlético, qui s'est toujours bien comporté avec lui. Fernando l'a déjà félicité pour l'organisation de sa grand nuit des étoiles.

Traduction http://www.fcbarcelonaclan.com/
Source : FC Barcelona.com - Mundo Deportivo

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...


Dernière édition par le Mer 15 Mar - 17:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kortman88
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 3624
Age : 28
Localisation : UTT
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Interviews des joueurs et du staff   Mer 15 Mar - 17:08

KosovaEagle a écrit:


L'anecdote de Rijkaard
Albertini explique que Sacchi demandait après les matchs ce qu'ils pensaient du match. Baresi commençait à parler, puis Gullit et Van Basten, et quand arrivait le tour de Rijkaard, lui répondait : "Je suis d'accord avec mes coéquipiers". Un jour Sacchi demanda en premier à Rijkaard. Frank leva la tête et répondit : "Je suis d'accord avec mes coéquipiers". A chaque fois qu'ils en parlent, les rires se font entendre au centre d'entraînement du Milan AC.


_________________
www.messi.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.messi.fr
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: Interviews des joueurs et du staff   Mer 22 Mar - 16:03

Spécial 25 ans de Samuel Eto'o : "Le meilleur est à venir"



Unique, impulsif, simple, rebelle, énorme, intrépide, doux, enchanteur, libertin, joyeux, souriant, aventurier... Samuel Eto'o c'est tout cela et encore plus. Le camerounais, qui fête ses 25 ans aujourd'hui (vendredi, ndlr) a eu une agréable surprise la veille. Nous (des journalistes du quotidien espagnol Sport) nous sommes rendus chez lui pour lui offrir un énorme gâteau -comme ceux qu'on voit dans les dessins animés- sur lequel étaient parsemés ces adjectifs qui le définissent. Il y en avait beaucoup plus sur le gateau, mais soit ils sont tombés durant le trajet jusqu'à son domicile ou alors ils se sont décomposés sous l'effet du soleil qui frappait.

Eto'o était surpris de nous voir lorsqu'il a ouvert sa porte : “Que faites-vous là ? Et qu'est-ce vous transportez ? ”. Lorsque nous lui avons révélé le contenu de notre paquet, ses yeux se sont illuminés comme ceux d'un gamin. Il a très vite défait le papier-cadeau et en lisant sans s'arrêter chacun des mots. “Que veut dire 'rialler' ? et 'dolç' ?”, nous demandait Samuel.

Eto'o nous a remercié pour ce gâteau si original -concocté dans le laboratoire le plus doux au monde, la pâtisserie Escribà- ainsi que pour la Une que nous lui faisions admirer -dont il était la grande vedette- et qui un jour pourrait devenir réalité, “d'ici peu...”, ajouta-t-il tout en lisant les titres qui le situent comme le numéro un au monde, 'Pichichi' et Soulier d'Or.


Peut-être dès la fin de cette saison ?

J'espère. Mais avant les récompenses individuelles, il faut penser au collectif. Nous sommes en train de jouer notre vie en Ligue des Champions.


Pour le Championnat ça semble très bien parti...

Ça va bien, mais on ne peut pas se relâcher. Il faut continuer à cravacher dur sur tous les terrains.

Quelle équipe vous préoccupe le plus, Valence ou le Réal ?

Le Barça. Si on continue ainsi, personne ne pourra nous arrêter, mais il faut maintenir l'intensité et la concentration.

Deco a affirmé récemment que la Liga pourrait être en poche après les deux prochaines journées...

Moi je n'oserais pas le dire. Ce qui est sûr c'est que nous allons jouer deux matches à l'extérieur et si on les gagne, on aura fait un pas de géant, surtout parce que Valence et Madrid s'affrontent cette journée.

Quel score vous arrangerait lors de ce match ?

Peu m'importe. Beaucoup préfèrent un nul, mais moi je ne pense qu'à gagner contre Osasuna.

Êtes-vous inquiet du fait que les gens autour du club pensent que le Championnat est déjà dans la poche ?

Non. Je serais inquiet si nous les joueurs le pensions.

Et la pluie d'éloges qui tombe sur l'équipe ?

Ça ne m'inquiète pas non plus. Il y aurait problème si on y faisait attention et qu'on se croyait les meilleurs, car dans ce cas, on pourrait mourir d'excitation.

Comme cela s'est passé dans un autre club ?

C'est vous qui le dites.

Vous sentez-vous à l'aise dans la course au 'pichichi' avec 19 buts ?

Je me sentirai plus à l'aise quand on aura remporté le Championnat.

Mais vous avez une bonne avance, puisque le suivant, le valencien Villa, est à quatre buts...

Le mieux c'est que nous sommes à 10 points de Valence. C'est cette avance là que j'aime en fait.

Avez-vous vu l'élimination de Madrid à Londres ?

Non, mais on m'en a parlé et j'ai aussi vu les extraits du match.

Qu'en pensez-vous ?

Ça m'est égal. Nous devons seulement nous préoccuper du Barça.

Pensez-vous qu'un cycle vient de se terminer à Madrid ?

Il faudra le leur demander.

Mais, plus les choses vont mal pour Madrid, mieux c'est pour le Barça...

Je ne vois pas les choses ainsi. Vaut mieux battre le Réal quand il est au top que lorsque le club traverse une mauvaise passe.

La démission de Florentino vous a- t-elle fait plaisir ?

Les malheurs des autres ne me font jamais plaisir.

Est-il vrai que Rijkaard vous a fait un rappel à l'ordre, pour que vous ne soyez pas obsédé par votre croisade contre le racisme ?

Non. Il a parlé avec moi comme le font deux personnes. Ce n'était pas du tout un rappel à l'ordre. Il m'a demandé des choses et je les ai parfaitement comprises.

Pensez-vous que maintenant les gens vous chercheront plus de noises sachant que vous êtes sensibles à ce sujet ?

S'ils le font, je devrai être plus intelligent qu'eux, mais je ne pense plus que cela arrivera, puisque jusqu'à présent, ça m'est arrivé sur deux stades en Espagne, à Saragosse et à Getafe.

Pourquoi selon vous certaines personnes persistent à mettre en doute votre bonne relation avec Ronaldinho ?

Ronaldinho est comme un frère pour moi. Parler c'est très facile, et mentir encore plus. Je n'ai jamais eu aucun problème avec Ronnie car je l'admire et je me sens partie prenante de ses succès. Je remercie Dieu qu'il soit joueur du Barça.

Puisqu'on est dans les sujets polémiques, est il vrai que vous partiriez du Barça si Henry y venait ?

Qui dit ça ? Je suis très bien à Barcelone. Pourquoi les gens s'échinent à m'opposer aux autres ? Henry est un grand joueur et plus de grands joueurs nous sommes, mieux c'est pour le club.

Pensez-vous, comme Ronaldinho, que l'argent ne fait pas le bonheur ?

C'est peut-être vrai, mais il y contribue. Je le sais très bien, car grâce à l'argent de ma Fondation, j'aide de nombreux enfants de mon pays. Rendre les gens heureux est un cadeau du ciel.

Comment va votre relation avec Mourinho ?

Mieux qu'il y a un an.

Et avec Abramovich ?

Je ne le connais pas personnellement.

Avez-vous une préférence pour les quarts de finale de la Champions Laegue... ?

Peu m'importe. Mais ce que je sais, c'est que personne ne veut jouer contre nous.

Comment envisagez-vous la fin de la saison ?

Si on continue ainsi, ça pourrait être quelque chose de magique pour tout le monde. Tout indique que le meilleur est à venir, mais si et seulement si nous gardons les pieds sur terre à tout moment.

Avez-vous un souhait particulier avant de souffler sur les bougies de votre 25ième anniversaire ?

La paix, la santé et le bonheur pour tous.

Je veux dire à titre personnel...

Mon frère, toi même tu sais déjà...


http://etoofans.skyblog.com/

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: Interviews des joueurs et du staff   Jeu 11 Mai - 18:13

Overmars : "je suis sûr de gagner"
Article du 11-05-2006



Marc Overmars, ex joueur d'Arsenal (1997-2000) et du Barça (2000-2004)
Le jeune retraité batave n'a pas choisi entre son camp pour la finale qui verra s'opposer deux équipes pour lesquelles il a mouillé le maillot... et il ne semble pas disposer à trancher entre les 2 !



Frankie a 6 ans et il est l'un des meilleurs joueurs benjamins de son pays. Il est gaucher, rapide, joue en pointe et marque des buts. Les personnes qui le voient dribbler pour la première fois ne sont pas surpris quand ils leur dit qu'il est le fils de Marc Overmars, qui dimanche dernier n'a pas pu assister à la dernière partie qui s'est disputée à Highbury, pour laquelle il était invité, parce que son fils disputait la finale de la région, avec l'Epe et il a gagné deux buts à un à l'Heerde. Overmars a manqué les adieux d'Highbury, mais le 17 mai, par contre, il sera à Paris pour être témoin du match le plus important de l'histoire du club londonien. Mais il ne pourra pas encourager son ex équipe parce qu'elle rencontrera une autre qu'il porte aussi dans son coeur.

"Depuis qu'Arsenal et le Barça se sont qualifiés pour la finale (la finale rêvée par tous les Hollandais), tout le monde m'interpelle dans la rue pour me demander quelle équipe je veux voir gagner. J'ai de grands amis dans les deux, beaucoup d'affection et la reconnaissance vers les deux supporters et la pensée que les deux clubs ont besoin cette victoire plus que jamais. Ce sera un duel très spécial pour moi", assure Overmars, et "Je suis très serein parce que je sais que je gagnerai à coup sûr, bien que je sache aussi que je resterai un peu triste".


La finale rêvée
Selon Marc, "cette finale est une fête pour le football, dominé dans les années précédentes par des philosophies conservatrices ; le Barça et Arsenal veulent toujours jouer au ballon et sont les meilleurs représentants de l'attaque et du spectacle, avec Ronaldinho et Henry comme références". Le hollandais pense que les Blaugrana sont les favoris pour gagner : "Dans les finales, normalement, il y a peu d'occasions et bien souvent, c'est la qualité individuelle qui décide. Et le Barça en a plus qu'Arsenal".



Henry, heureux comme Ronnie
Des 'gunners', Overmars souligne le rôle de Lehmann (il arrête tout), "la pression qu'exercent les milieux" et, comment peut il en être autrement, Henry : "Lui seul peut décider du sort d'une partie. Il touche peu de ballons, mais tous finissent avec une action dangereuse, une bonne passe ou un bon tir". Marc pense que le français serait un grand renfort pour le Barça : "Ce qu'il peut se passer si Ronaldinho, Eto'o, Messi ou Henry ne jouent pas ensemble préoccupe les gens. Mais Henry ne créera aucun problème. Il est comme Ronaldinho, un type qui transmet du bonheur et qui met l'ambiance dans le vestiaire." Cependant, il remarque qu'en Liga, Henry n'aurait pas les facilités de la Premierleague, les marquages sont beaucoup plus étroits et il y a moins d'espaces".



Ten Cate est celui qui a découvert Marc
Le hollandais se réjouit surtout pour Arsène Wenger. "Cette finale est la récompense de tant d'années d'un excellent travail, bien que sans résultats au delà des frontières de l'Angleterre. Le "Monsieur" disait toujours que son objectif était de donner à Arsenal sa première Coupe d'Europe, et maintenant il en est seulement à un pas ", se rappelle Marc, content aussi pour ses compatriotes Rijkaard, Ten Cate (le premier technicien qui, en junior, l'a placé comme attaquant), Gio et Van Bommel : "Frank et Arsène sont des techniciens très similaires, intelligents, cohérents et tranquilles, et savent bien traiter les footballeurs et apprendre d'eux". Marc ne tarie pas d'éloges envers Joan Laporta et affirme justement que "sa meilleure décision a été de maintenir Frank dans les moments les plus difficiles, j'ai toujours dit que ce qui manquait au Barça était la continuité".

La finale de Paris est aussi spéciale pour un des meilleurs amis de Marc, Dennis Bergkamp. "La C1 serait le point culminant d'une carrière spectaculaire", indique Overmars, qui souligne aussi l'importance du duel pour Puyol et Xavi, avec lequels il maintient encore des contacts : C'est le match qui doit les confirmer comme deux des meilleurs footballeurs du monde".

Traduction : http://www.fcbarcelonaclan.com/
Source : Mundo Deportivo

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Interviews des joueurs et du staff   Aujourd'hui à 14:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Interviews des joueurs et du staff
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Interviews des Joueurs
» Joueurs a l'essai
» LES JOUEURS SAISON 2005/2006
» Salaires de joueurs
» Ma collection de maillot de l'ol porté par les joueurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Messi.fr : La web de Leo Lionel Messi :: Les Equipes :: Le Barça-
Sauter vers: