Messi.fr : La web de Leo Lionel Messi

Lionel Leo Messi Videos Photos Fotos Lionel Messi Foro en espanol Forum en français wallappers leo messi lionel messi vs chelsea numero 19 30 10 18 Messi la web pub fc barelona argentina avatars messi su web site blog
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ronaldinho

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mokhtarinho
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 2095
Localisation : Casablanca, Maroc
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Ronaldinho   Mer 12 Oct - 20:23

Ronaldinho: "J'aimerai Honorer la tradition des '10' Brésiliens"


Pelé, Zico, Rivellino, Rivaldo ..... Tout ces noms ont porté la tunique auriverde avec le numéro '10'. Maintenant, Ronaldinho aimerait suivre leurs pas




Porter le maillot Brésilien avec le numéro '10' a marqué plusieurs joueurs brésiliens, d'entre eux, on trouve Rivellino, Zico, Pelé ou Rivaldo. Désormais, celui qui porte ce maillot, n'est autre que le barcelonais Ronaldinho et il admet que c'est une source de motivation en plus pour lui que de porter cette tunique.

On lui a demandé de nous fournir le nom de celui qu'il a admiré le plus entre les quatre noms cités auparavant, Ronnie a répondu que le fait que son frère assis aimait beaucoup "riva" l'a beaucoup influencé et c'est pourquoi son choix s'est posé sur Rivellino.

Mais ce n'est pas pour autant que ronnie oublie tout les autres, "Pelé est notre meilleur exemple sportif", "Zico était un crack pur" et il a aussi tenu a évoqué la longue et riche carrière de l'ex-blaugrana "rivaldo"

Désormais, c'est lui qui le porte et il n'entend pas se mentir à lui même: "Je sais que j'ai tout pour honorer la tradition et je croie que c'est ce que je suis entrain de réaliser actuellement"


source: www.sport.es
traduit par: mokhtarinho
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.messi.fr
Saviola078
Modérateur des jeux
Modérateur des jeux


Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 16/05/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Mer 12 Oct - 20:54

c'est bon Ronnie tu l'honores cette tradition mais pas autant que les autres pour l'instant c'est vrai mais ça va venir il lui reste du temps il va tout déchirer à commencer au Mondial

_________________
Força Barça !!! Campeones Campeones !!! BBBBaaarrrçççaaa BBBaaarrrrçççaa!!!
Madrid se Quema !!!

MON BLOG SUR LE BARçA :
http://fcbarcelona078.skyblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mokhtarinho
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 2095
Localisation : Casablanca, Maroc
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Mer 12 Oct - 22:14

il a encore assez de chemin devant lui pour prouver qu'il est le meilleur de tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.messi.fr
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Lun 28 Nov - 18:55

Paris attend l’arrivée de Ronaldinho
Article du 28-11-2005 à 08:20:51

Ronaldinho sera proclamé aujourd’hui, avec tous les mérites, meilleur joueur d’Europe en 2005. Le Brésilien recevra à Paris le Ballon d’Or qui le situe dans l’olympe des meilleurs joueurs footballeurs…

Aujourd’hui même il pourra se rendre compte de l’importance du trophée qu’il va remporter, car ‘France Football’ –la revue qui remet ce trophée– a convoqué tous les vainqueurs de ce prix pour fêter les 50 ans du trophée. Di Stefano –l’un des premiers à l’avoir remporté–, Luis Suárez, Johan Cruyff, Rivaldo, Stoichkov, Rummenigge, Beckenbauer et un large etcetera accompagneront Ronaldinho lors de sa consécration en tant que nouveau roi du football.

L’agenda de ce jour de l’attaquant est comprimé au maximum. Il quittera à 10.30 Barcelone dans un vol d’Air France pour Paris. Après un déjeuner avec les organisateurs, à 17.30 il a prévu de recevoir les médias dans une conférence de presse. Postérieurement, il se rendra à l’Espace Cardin où commencera le gala. Le top model Adriana Karembeu sera la présentatrice et le directeur de ‘France Football’, Gérard Enault, lui remettra le Ballon d’Or.

Le gala durera presque deux heures. Postérieurement il y aura un dîner de gala où ne pourront y accéder que les invités. Sans aucun doute une grande fête pour Ronaldinho et le football en général.


Laporta et Txiki accompagneront le crack

Ronaldinho ne voyagera pas seul en France. Mis à part son entourage familial et son cercle le plus intime, seront également avec le joueur brésilien le président du FC Barcelone, Joan Laporta, et le secrétaire technique du club blaugrana, Txiki Begiristain. Finalement l’entraîneur Frank Rijkaard n’accompagnera pas le joueur. L’expédition passera la nuit à Paris et retournera demain à Barcelone avec le Ballon d’Or dans les mains.


Source : Sport




Les détails de la grande fête

- Lieu : Espace Pierre Cardin (Paris)

- Horaire :
17.30 : conférence de presse avec la présence de Ronaldinho et de Joan Laporta
19.15 : Gala, avec la cérémonie de remise des prix
21.00 : Dîner de Gala


- Invités

- Confirmés : Di Stéfano (vainqueur en 1957 et 1959 comme joueur du Real Madrid) ; Kopa (1958/Madrid); LUIS SUAREZ (1960/BARÇA); Masopust (1962/Dukla Praga) ; Law 1964/ManU) ; Eusebio (1965/Benfica) ; Sir Bobby Charlton (1966/ManU) ; Albert (1967/Ferencvaros) ; Rivera (1969/Milan) ; Gerd Müller (1970/Bayern) ; JOHAN CRUYFF (1971, 73 y 74/Ajax, BARÇA) ; Beckenbauer (1972, 76/Bayern) ; Simonsen (1977/Borussia M'gladbach) ; Rummenigge (1980, 81/Bayern) ; (Paolo Rossi (1982/Juve) ; Platini (1983, 84, 85/Juve) ; Belanov (1986/D. Kiev) ; Matthäus (1990/Inter) ; Papin (1991/Marsella) ; STOICHKOV (1994/BARÇA) ; Sammer (1996/Dortmund) ; Ronaldo (1997, 02/Inter, Madrid) ; Zidane (1998/Juve) ; RIVALDO (1999/BARÇA) ; Figo (2000/Madrid) ; Nedved (2003/Juve) et Shevchenko (2004/Milan)

- Absents : défunt, Sir Stanley Matthews (1956), Sivori (1961), Yashin (1963) et George Best (1968) ; pour raisons personnalles, Gullit (1987) et Van Basten (1988, 89, 92)

- Incertains : Kevin Keegan (1978, 79), George Weah (1995) et Michael Owen (2001)

Traduction http://www.fcbarcelonaclan.com/
Source : Mundo Deportivo

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...


Dernière édition par le Lun 28 Nov - 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Lun 28 Nov - 18:57

Ronaldinho Ballon d'Or 2005

Ce soir, le numéro 10 du Barça se verra décerner la plus haute distinction, du moins la plus médiatique, pour un joueur de football en activité : le Ballon d’or. Chose frappante : ce sera le 50ème joueur récompensé depuis la création de ce prix, en 1956.
19 juillet 2003.


Cette date marquera sans doute à jamais l’Histoire du FC Barcelone. Ce jour là, le club blaugrana finalise le transfert de Ronaldo de Assis Moreira, dit Ronaldinho Gaucho.

Au sortir, du Mondial asiatique, tout auréolé de son titre de champion du monde, il regagne son club d’alors le PSG. Au terme de cette saison 2002-03, sa seconde en France, son équipe termine 11ème du championnat, lui se console en ayant marqué 11 buts. Résultats décevants, l’Europe s’éloigne, il prend la direction de court en décidant de changer de club. Un temps annoncé à Manchester United pour pallier au départ de David Beckham, il opte pour le club catalan. Il appose ainsi sa signature sur un contrat le liant pour les 5 prochaines saisons au prestigieux Barça.

Le renouveau.

Fini l’ère Gaspart avec ses stars vieillissantes et autres joueurs peu ou pas efficaces. Le nouvel homme fort, Joan Laporta, veut redonner ses lettres de noblesses au club et de la fierté aux socios. Président jeune et ambitieux, il veut reconquérir la Liga qui échappe à Barcelone depuis 1999, et rêve secrètement aussi de l’Europe avec la Ligue des Champions, la coupe aux « grandes oreilles », absente de la salle des trophées du Camp Nou depuis 1992. Et pour ce faire, il nomme un nouvel entraîneur : Frank Rijkaard en charge de bâtir une équipe stable, efficace, mâtinée d’expérience et de jeunesse. En somme une équipe capable de progresser et de dominer à plus ou moins long terme. Ronaldinho en sera le chef de file.

Dès sa première saison, Ronaldinho enchante les spectateurs du Camp Nou ainsi que du reste de l’Espagne. Il apporte sa créativité, sa vitesse et un sens inné à mener le jeu vers l’avant. Dribbles déstabilisateurs et dévastateurs pour les défenses, ouvertures lumineuses, passes aveugles, il peaufine ses tours tel un magicien, régale les socios et fait gagner le Barça. Le club finit l’exercice 2003-04 en trombe, avec à la clé une 2ème place en Liga, dauphin du FC Valence, synonyme de qualification directe pour la Ligue des Champions.

Pour sa part, « Ronnie » le nouveau crack blaugrana termine meilleur buteur du club, toutes compétitions confondues, avec 15 réalisations en Liga, 4 en UEFA et 3 en Copa del Rey.

2004-05 : Campeón !

Qualifié pour la Ligue des Champions, le Barça se renforce pour jouer sur tous les tableaux. Ainsi Frank Rijkaard poursuit son recrutement, à contre-pied de celui opéré par le Real Madrid : Juliano Belletti, Sylvinho, Edmilson, Henrik Larsson et surtout Ludovic Giuly, Deco et Samuel Eto’o Fils arrivent au cours de l’été 2004 pour épauler Ronaldinho et consorts.

Une saison magique couronnée par le titre de champion d’Espagne, le 17ème de l’histoire du club avec un bilan de 25 victoires pour seulement 9 nuls et 4 défaites.

Un regret peut être sur ce parcours : l’échec européen avec l’élimination en 8ème de finale face à Chelsea, au terme d’une époustouflante confrontation aller-retour, au cours de laquelle Ronaldinho aura fait encore l’étalage de tout son talent.

Sur un plan personnel, cette saison 2004-05 a été quelque peu en demie teinte. Il ne marque qu’à 9 reprises en championnat, on lui reproche un manque d’impact, d’initiative dans le jeu. En clair, il semble moins étincelant que lors de sa première année. Pour sa défense, désormais il n’est plus seul en attaque. Mais lors des grands rendez vous européens, que ce soit en poule comme face au Milan AC ou lors des 8ème de finale, il se transcende et réalise des prestations d’un niveau incroyable. Il rejoint la « seleçao » en juin pour participer et remporter la Coupe des Confédérations.

Cette saison 2005-06 confirme s’il en est besoin que Ronaldinho est sans doute à l’heure actuelle le meilleur joueur de la planète. Pour preuve, son impressionnant début de saison : déjà 9 buts en Liga, dont 2 désormais dans la légende lors du dernier Clasico à Santiago Bernabeu, et 5 en Ligue des Champions. Il égalise après seulement 13 journées de championnat son total de buts en Liga de la saison passée.

Il finit une année 2005 très fort, auréolé d’un titre de champion d’Espagne, d’une super coupe d’Espagne remportée en août dernier avec son club et la Coupe des Confédérations avec son pays. Cela laisse augurer de très belles choses pour 2006 et c’est fort logiquement qu’il devrait recevoir ce soir le 50ème ballon d’or France Football récompensant le meilleur joueur évoluant en Europe, officieusement le meilleur joueur au monde pour l’année 2005.

www.FC-Barcelone.com

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mokhtarinho
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 2095
Localisation : Casablanca, Maroc
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Lun 28 Nov - 21:43

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.messi.fr
kortman88
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 3624
Age : 28
Localisation : UTT
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Lun 28 Nov - 22:08

Mérité a 200000%

_________________
www.messi.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.messi.fr
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Lun 28 Nov - 23:45



28/11/2005
Foot - Récompense : Ronaldinho Ballon d'or 2005

Le Brésilien Ronaldinho a été élu, lundi soir à Paris, Ballon d'or 2005. Avec 225 points, le joueur du FC Barcelone devance, au palmarès, les Anglais Frank Lampard (148 points) et Steven Gerrard (142 points). Le Français Thierry Henry termine au pied du podium (41 points).

Le choix de Ronaldinho s'est imposé comme une évidence pour le jury de France Football. Cité par 50 des 52 jurés, Ronnie recueille la bagatelle de 33 premières places, pour un total de 48 podiums. Champion d'Espagne et vainqueur de la Supercoupe avec son club, il est aussi vainqueur de la Coupe des Confédérations en tant que capitaine du Brésil. Son génie a été récompensé avec ce 50e Ballon d'or. Shevtchenko a trouvé son digne successeur.

www.lequipe.fr



Visca Ronaldinho



http://www.francefootball.fr/FF/ballon_or/VOD_ITW_BO.html

Interview de Ronnie par FRANCE FOOTBALL

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Lun 28 Nov - 23:47


_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Lun 28 Nov - 23:48

Ronaldinho remporte le Ballon d’Or ; Lampard est second et Gerrard, troisième
Article du 28-11-2005 à 20:29:43


Ronaldinho Gaucho a écrit une nouvelle page de sa brillante histoire avec le FC Barcelone. Le '10' azulgrana a reçu à 20h30 le Ballon d’Or qui l’accrédite comme le meilleur footballeur européen en 2005…

Le crack brésilien a voyagé ce matin vers Paris, où lui a été remis le prestigieux trophée de la revue 'France Football', accompagné de sa mère, sa famille ainsi que du président du club, Joan Laporta, et du secrétaire technique Txiki Begiristain.

Ronaldinho s’est clairement imposé dans les votes, réalisé parmi les journalistes de divers pays, récoltant un total de 225 points. Le second au classement est le milieu de terrain de Chelsea, Frank Lampard, avec 148, et le troisième Steve Gerrard, de Liverpool, avec 142.

Le quatrième joueur le plus voté a été l’avant centre d’Arsenal Thierry Henry, avec 41 points, et le cinquième le Milanais Paolo Maldini, avec 33. L’également barcelonais Eto'o a été dixième, avec 18 points et le seul Madrilène de la liste fut Zidane, 18º, avec cinq points.

Le gala du Ballon d’Or a commencé à 19.30 et la remise s’est effectuée une heure plus tard. Ronaldinho, qui dans quelques instants commentera la remise de son trophée, a précisé ce matin, avant de prendre l’avion à Barcelone, que "le plus important est l’équipe, de marquer l’histoire avec mes coéquipiers et de remporter des titres".



Traduction http://www.fcbarcelonaclan.com/
Source : Sport

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Lun 28 Nov - 23:51

Interview de France Football

Un rêve d'enfant


" Quelle impression cela fait-il d'être Ballon d'Or ?
C'est un rêve que je réalise, un rêve d'enfant. C'est l'un des plus beaux moments de ma vie. On m'avait prévenu que j'avais des chances de le remporter, mais tant que je n'en étais pas sûr, je ne voulais pas y croire. Je n'ai pas voulu écouter ce qui se disait. C'est pour ça que je dis que j'ai l'impression de vivre un rêve.

Qu'avez-vous fait pour le mériter ?
Il me semble que j'ai réalisé une année assez complète. Champion d'Espagne avec Barcelone et vainqueur de la Coupe des Confédérations avec l'équipe du Brésil, ce sont deux titres majeurs. Maintenant, je ne sais pas si je suis le mieux placé pour parler de ça. Je n'aime pas parler de moi. Sur le terrain , je démontre ce que je vaux, et ça me suffit. C'est mieux que les paroles.

Quand avez-vous entendu parler pour la première fois du Ballon d'Or ?
Lorsque Ronaldo l'a obtenu (NDLR : en 1997). C'était le premier joueur brésilien à le gagner et, d'ailleurs, on en parlait déjà l'année précédente. Est-il devenu un objectif pour vous ? On ne peut pas parler d'objectif. C'est une récompense personnelle. Le football, c'est un jeu collectif. L'objectif, c'est de gagner des titres avec son club, avec sa sélection. Le Ballon d'Or, c'est une récompense individuelle, et si je l'ai aujourd'hui, c'est forcément grâce à tous mes coéquipiers, à mes entraîneurs. Sans eux, que ce soit avec ceux du Barça ou de la sélection, je n'en serais pas là. Ils y sont tous pour quelque chose, comme tous ceux qui ont cru en moi. C'est à eux que je dédie ce Ballon d'Or.

Vous devancez Lampard et Gerrard, qui se tiennent dans un mouchoir. Vous les auriez classés dans cet ordre ? Pourquoi pas ? Ce sont tous les deux de grands joueurs. Très grands même, qui ont réalisé de belles choses avec leurs équipes. Ilsméritent ces places. De toutes les manières, il n'y a que des grands joueurs dans cette liste. Chacun dans son registre, avec ses propres qualités. Parce qu'il faut de tout pour faire gagner une équipe, mais surtout de très bons joueurs.

Thierry Henry est quatrième.
Il mériterait de l'avoir un jour parce que ça fait plusieurs fois qu'il figure parmi les premiers, non ? C'est l'un des meilleurs attaquants du monde, il est toujours bien classé. Il a les moyens de le gagner lui aussi dans les années à venir.



Une ambition intacte


Vous traversez une période magique. Vous sentez-vous sur un nuage ?
C'est vrai que ça marche pour moi en ce moment. Tout ce que je tente à l'entraînement, j'arrive à le reproduire enmatch. Cela me pousse encore à travailler davantage.

Vous croulez sous les éloges : Maradona, Platini,les plus grands du football vous distinguent entre tous. Quel sentiment domine ? C'est un grand honneur d'entendre des compliments dans la bouche des plus grands footballeurs. Certains étaient mes idoles, des joueurs que je cherchais à copier. Maintenant, ça me motive encore plus d'entendre ça. Et puis, cela vient de personnes qui connaissent le foot, qui savent quand même de quoi elles parlent !

Vous la supportez bien, cette écrasante popularité?
Quand j'étais petit, j'espérais que ça m'arriverait. Signer des autographes, répondre aux sollicitations, je ne trouve pas que c'est lourd. Les bonnes choses, quand on te complimente, c'est toujours agréable. Ce qui gêne, c'est quand on t'agresse, mais cela ne m'arrive pas souvent, heureusement.

Johan Cruyff répète souvent qu'il a connu beaucoup de très bons joueurs, mais que ceux-ci ne vivaient pas pour le football, contrairement aux très grands. Vous, en revanche, vous vivez pour le football.
Oui. La nuit, le jour. Tout le temps, je pense football, je vis football. J'adore passer mon temps avec le ballon. Tous ceux qui vivent avec moi sont obligés de le toucher. Il y en a toujours un quelque part. J'adore, c'est ma vie, je mange du ballon, je le caresse, je dors avec. Sans ballon, je suis presque mort. C'est toute ma vie.

Cet amour pour le ballon rond est immense. Il explique tout de votre réussite ?
Je crois que les autres footballeurs aiment le ballon, aussi. Mais, moi, c'est vrai que j'ai du mal à m'en passer.

Le Ballon d'Or, vous allez le gagner combien de fois de suite ?
Plein de fois, j'espère ! Si je gagne avec le Barça, avec le Brésil, et que je joue bien, j'espère le conserver.

D'où vous vient cette ambition ?
Sans doute de tout ce que j'ai connu pendant mon enfance, la mort de mon père après tout ce qu'il m'a appris, la force qu'il m'a transmise. Il disait à tout le monde que j'étais, moi, le plus fort de la famille, pas Roberto. Il disait à ses copains : "Vous verrez, un jour, celui-là, il sera champion du monde !" Ma motivation, elle vient de là, de ces souvenirs de mon père et de la suite de mon enfance. Je veux réaliser nos rêves."

www.francefootball.com

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...


Dernière édition par le Lun 28 Nov - 23:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Lun 28 Nov - 23:53

28/11/2005
Foot - Ballon d'or : Ronaldinho : «un rêve»

Le 50e Ballon d'Or, le magicien du FC Barcelone Ronaldinho, a affirmé lundi à Paris lors d'une conférence de presse qu'il avait «réalisé un rêve» en recevant le prix, précisant qu'il voulait «entrer dans l'histoire du football». Agé de 25 ans, Ronaldinho, qui succède à Andreï Shevchenko, a devancé dans les suffrages les deux Anglais Frank Lampard et Steven Gerrard.

«Que ressentez-vous en remportant ce prix ?
Je réalise un rêve, un de mes rêves les plus chers. Je suis très content. J'espère revenir l'année prochaine. Ce prix me donne de la motivation pour continuer à travailler, pour entrer dans l'histoire du football et me maintenir à ce niveau.

A qui dédiez vous ce titre ?
Je pense avant tout à mes coéquipiers. Ce ballon d'or va à mes partenaires du Barça comme de la sélection brésilienne. Les prix individuels sont le fruit du travail collectif. Je remercie aussi les supporteurs du Barça et du Brésil. Je pense aussi à ma famille, à mes amis, à ceux qui ont commencé avec moi, ceux qui m'ont aidé à me hisser à ce niveau, à des gens qui ne sont plus là... Je pense à ma mère et mon fils. Si c'était possible j'aurais aimé recevoir le prix de leurs mains...

Comment voyez-vous votre avenir ?
Mon avenir je le vois au Barça. Je suis très heureux dans ce club. Je ne m'imagine pas loin du FC Barcelone. Je veux y rester et y jouer le plus longtemps possible. Je ne manque de rien au Barça. Je tente de redonner au club ce qu'il me donne. C'est pour cela que je veux essayer de gagner beaucoup de titres pour porter haut les couleurs du Barça.

Pour qui auriez vous voté ?
Il est difficile de donner un nom. Il y a eu beaucoup de joueurs qui ont bien joué cette saison et qui auraient pu gagner. Gerrard et Lampard sont des joueurs qui ont beaucoup de qualité. Ils ont beaucoup apporté à leurs clubs cette année. Je leur souhaite bonne chance pour la suite pour qu'ils continuent à maintenir le football à ce niveau.

Quels sont vos objectifs futurs ?
Il y en a beaucoup. Il me manque la Ligue des Champions et c'est sûr que j'ai envie de la gagner un jour. Je veux aussi répéter le titre de champion d'Espagne le plus de fois possible. J'espère que le Brésil sera champion du monde et qu'on pourra revenir à la maison avec la Coupe une nouvelle fois. Je suis fier de porter les couleurs du Brésil dans le monde.

Pensez-vous que vous auriez pu remporter ce titre avec le Paris SG ?
Je pense qu'il est possible que Paris devienne un très bon club. J'ai beaucoup appris ici à Paris. Je remercie tous les gens qui ont travaillé avec moi au PSG. Si j'étais resté là, j'aurais eu la possibilité (de le faire) avec le PSG. Mais maintenant, je suis au Barca et j'y reste.

Vous êtes facile et naturel sur un terrain...
Je suis ce que je suis. J'agis de manière naturelle et simple. On ne peut pas plaire à tout le monde, c'est normal. J'espère que je ne changerai pas pour continuer à être ainsi, même après ce titre. Je continue à travailler beaucoup. Je m'entraîne toujours, coups francs, dribble... j'espère marquer encore beaucoup de buts.

Qui a été le plus grand joueur de football ?
Je ne sais pas... Il y a tant de grands joueurs. Tous ceux qui ont gagné le ballon d'or l'ont mérité alors les départager... Maradona, Zico, Pelé, Rivelino, Platini Van Basten ont été des exemples. Ce sont les idoles de ma génération. C'est une joie hors du commun de pouvoir suivre leurs pas.»

www.Lequipe.fr

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mokhtarinho
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 2095
Localisation : Casablanca, Maroc
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Mar 29 Nov - 0:04

ce que j'aime plus encore chez lui, c'est sa modestie
bravo MR dinho
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.messi.fr
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Mar 29 Nov - 0:11

LE CLASSEMENT

1. Ronaldinho (FC Barcelone), 225 pts
2. Frank Lampard (Chelsea), 148 pts
3. Steven Gerrard (Liverpool), 142 pts
4. Thierry Henry (Arsenal), 41 pts
5. Andreï Shevchenko (Milan AC), 33 pts
6. Paolo Maldini (Milan AC), 23 pts.
7. Adriano (Inter Milan), 22 pts.
8. Zlatan Ibrahimovic (Juventus Turin), 21 pts.
9. Kakà (Milan AC), 19 pts.
10. Samuel Eto'o (FC Barcelone) et John Terry (Chelsea), 18 pts.
12. Juninho (Lyon), 15 pts.
13. Claude Makelele (Chelsea), 8 pts.
14. Michael Ballack (Bayern Munich), Petr Cech (Chelsea), Didier Drogba (Chelsea) et Juan Roman Riquelme (Villarreal), 7 pts.
18. Zinédine Zidane (Real Madrid), 5 pts.
19. Gianluigi Buffon (Juventus Turin), 4 pts.
20. Jamie Carragher (Liverpool) et Cristiano Ronaldo (Manchester United), 3 pts.
22. Michael Essien (Lyon, puis Chelsea), 2 pts.
23. Luis Garcia (Liverpool) et Pavel Nedved (Juventus Turin), 1 pt.
25. David Beckham (Real Madrid), Mauro German Camonaresi (Juventus Turin), Fabio Cannavaro (Juventus Turin), Grégory Coupet (Lyon), Cris (Lyon), Deco (FC Barcelone), Dida (Milan AC), Emerson (Juventus Turin), Luis Figo (Real Madrid, puis Inter Milan), Diego Forlan (Villarreal), Roy Makaay (Bayern Munich), Michael Owen (Real Madrid, puis Newcastle United), Park Ji-sung (PSV Eindhoven, puis Manchester United), Andrea Pirlo (Milan AC), Raul (Real Madrid), Arjen Robben (Chelsea), Roberto Carlos (Real Madrid), Robinho (Santos, puis Real Madrid), Wayne Rooney (Manchester United), Lilian Thuram (Juventus Turin), David Trezeguet (Juventus Turin), Marc van Bommel (PSV Eindhoven, puis FC Barcelone), Ruud van Nistelrooy (Manchester United), Patrick Vieira (Arsenal, puis Juventus Turin), Xavi (FC Barcelone), 0 pt.


L'ÉQUIPE TYPE FRANCE FOOTBALL 2005

Petr Cech (RTC, Chelsea) - Jamie Carragher (ANG, Liverpool), John Terry (ANG, Chelsea), Paolo Maldini (ITA, Milan AC) - Frank Lampard (ANG, Chelsea), Claude Makelele (FRA, Chelsea), Steven Gerrard (ANG, Liverpool), Juniho (BRE, Lyon), Ronaldinho (BRE, Barcelone) - Andreï Shevchenko (UKR, Milan AC), Thierry Henry (FRA, Arsenal)[/right]


[right]www.Lequipe.fr

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kortman88
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 3624
Age : 28
Localisation : UTT
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Mar 29 Nov - 1:27

KosovaEagle a écrit:
[img]

On dirait qu'il a les yeux bleus

_________________
www.messi.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.messi.fr
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Mar 29 Nov - 18:15

Ronaldinho Gaucho : Ballon d’or 2005

29/11/2005 08:26:00



Si la perfection existait dans le football, ce natif de Porto Alegre serait le plus à même de l’incarner. Cette année, il a envoûté le monde du ballon rond comme peu ont réussi à le faire avant lui. Il était donc normal qu’il en soit justement récompensé. Ronaldinho Gaucho est ballon d’or 2005 !

Pour décrire le jeu de Ronaldinho Gaucho, ce ne sont certainement pas les qualificatifs qui nous manqueraient. Mais à Barcelone, on l’appelle juste le magicien. Un magicien du ballon qui arrive à s’approprier l'attention de tout un stade de 120.000 spectateurs frâce à un touché de balle unique. Il est au football ce que Michel-Ange est à l'art ou ce que Mozart est à la musique. Il a ce don inné de transformer en or tout ce qu’il touche. Avec lui le football nous parait d’une facilité déconcertante qu’on ne se lasse pas d’apprécier. Pourtant ce n’est qu’une illusion, un enchantement, dont il garde le secret. Comme tout magicien qui se respecte.

C'est un Brésilien, un vrai : venant des quartiers défavorisés et ayant eu, comme pour la plupart des jeunes, le football comme l’un des seuls rayons de soleil. C’est dans les rues de Villa Nova, à Porto Alegre précisément qu’il a découvert le foot, appris les premiers secrets du jeu. La passion, elle, est venue plus tôt encore, quand il accompagnait son père, trop vite disparu, sur le terrain bosselé d’Aliado, l’équipe du quartier. Aujourd’hui, il n’a pas oublié ses racines. Il y est fortement attaché. Il sait où il va mais surtout d’où il vient. Dans sa demeure catalane la berceuse populaire « do brasiu » résonne à longueur de la journée et la TV Brasilia sur laquelle il est branché continuellement lui envoie les images du Corcovado ou de l’Amazone, et ses sons chantants et dansants. Et c’est peut-être là le secret du magicien. Son talent et sa force, il les puise dans le cordon ombilical qu’il entretient inlassablement et orgueilleusement avec sa patrie. Malgré la gloire et le succès dont il a bénéficié, il essaye toujours de se rappeler que la majorité de ses compatriotes outre-Atlantique vivent dans la misère, marqués par les difficultés de la vie et les rigueurs économiques. Alors s’il arrive à enjoliver ne serait-ce que quelques secondes leur quotidien, pour lui c’est un but de plus qu’il marque, le plus beau certainement. Il est généreux le magicien, et la patrie le lui rend bien. Il est aimé et adulé dans les quatre coins du Brésil.

Et comment ne pas l’être ! Le voir courir, jongler, dribbler, feinter est un pur régal pour l’œil humain. On dit que sur la planète, il est inégalable comme footballeur. A lui tout seul il est une pièce de théâtre à laquelle vous restez scotchée. Aussi ce sourire inouï qu’il nous délivre à chacune de ses réalisations. Signe d’humilité ou peut-être simple reflet de sa joie de vivre ? Il le dit lui-même : « La vie est belle ! Je ne me demande pas si une chose est possible, je me dis toujours que tout va bien se passer ! » Est-ce là un autre secret de son talent si singulier : la simple conviction que rien n’est matière à tristesse, surtout pas un geste raté ou une passe manquée ? L’Espaldinha, dernière de ses inventions auquel seuls les fidèles du Nou Camp, son jardin d’Eden, ont eu droit cette année, en est la preuve vivante.

Alchimiste du bonheur donc, il en éprouve lui-même à son tour quand il voit un ballon, objet de tous ses plaisirs et qui fait battre son cœur. Quand il l’a entre ses pieds, il jette son costume de magicien pour enfiler celui de l'artiste. Un artiste qui ne connaît plus de limite ! Il invente, engendre, crée des merveilles que d’autres n’ont pas même pas imaginé. Comment ? On ne le saura peut-être jamais mais à la question « pourquoi ? » on s’est permis de répondre : parce que le ballon est sa raison de vivre. Alors en cette fin d’année 2005 et à l’approche des fêtes de Noël, il était normal de lui attribuer le plus précieux d’entre eux : celui en or !


www.Goal.com

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Mar 29 Nov - 18:23

Le retour de ‘Ronnie’ à Paris par la grande porte
Article du 29-11-2005 à 12:54:49



Ronaldinho s'est levé léché par son chien. Il était 08h15 lorsqu'il a ouvert les yeux devant les gestes d'affection de l'animal, qui était monté sur le lit sans hésitations…

À cette heure-là il avait déjà un mini bus l'attendant devant la porte de sa maison de Castelldefels qui devait l'emmener jusqu'à Paris pour recevoir le Ballon d'Or, un prix qui le confirme au plus haut du football continental.

Dans les premières heures de la matinée, tandis qu'il se douchait, Ronaldinho pensait au chemin parcouru pour en arriver là, ses débuts à Porto Alegre, son départ de Gremio, son arrivée à Paris, ses premiers mois sans pouvoir jouer, ses premières étincelles de magie, son Mondial au Japon, les appels de Sandro Rosell, son transfert au Barça... et le début d'une étape dont il ne souhait pas la fin. "A ce moment-là j'ai pensé à énormément de choses. A toutes les personnes qui m'ont aidé à en arriver là, aux personnes qui sont et qui ne sont pas là", a-t-il dit hier. Non loin de là se trouvait sa mère Miguelina, sa sœur Deisi, son cousin Tiago, son ami et préparateur physique Vildmar et un ami d'enfance Evando avec lequel il a partagé ses premiers pas dans le monde du football. Son frère et manager, Roberto, ne l'a pas accompagné, resté au Brésil avec sa femme, enceinte de sept mois. Son père non plus, Joao, décédé quand il avait seulement 7 ans. Il a également pensé à eux durant la journée qu'il a passé dans la première ville européenne qui l'a accueillie.

Logé au Sofitel proche de l'Arc de Triomphe, Ronaldinho avait dans sa chambre les quatre costumes qu'il avait emmenés de Barcelone pour le gala, tous conçus pour l'occasion. Il allait choisir au dernier moment, selon son goût. Les thermomètres de la rue indiquaient trois degrés, un climat trop frais pour sortir déjeuner dans des restaurants d'une ville qu'il connaît à la perfection. Il a préféré rester avec sa famille à l'hôtel.

Après s'être un peu reposé, il a pris place dans une fourgonnette qui l'a emmené jusqu'à l'Espace Pierre Cardin, un théâtre où allait se présenter l'histoire vive du football européen. Depuis Di Stéfano à Schevchenko. Tous attendaient ce gala de 'France Football', attendant l'élection de Ronaldinho comme dernier héritier. L'être vivant qui n'était pas présent est celui qui a joué le plus au football avec Ronaldinho. Son chien, resté à Barcelone.


Traduction http://www.fcbarcelonaclan.com/
Source : Sport

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Mar 29 Nov - 18:27

28/11/2005
Foot - Ballon d'or : Ronaldinho a séduit


Le Brésilien Ronaldinho, élu lundi soir Ballon d'Or France Football 2005, a fait l'unanimité au sein des prestigieux invités présents lors de la soirée. De Michel Paltini à Johan Cruyff en passant par Zinédine Zidane, tous les anciens vainqueurs saluent en lui l'alliance du style et de l'efficacité.

Pour Michel Platini, sacré en 1983, 1984 et 1985, Ronaldinho est «celui qui rend le football plus beau et plus artistique. Il donne du bonheur à tout le monde, et il est beau avec son sourire. Avec lui, le football est un jeu, un art et c'est la représentation du jeu que j'aime. Il est non seulement brillant individuellement, mais, en plus, il est altruiste. Il a l'art de la bonne passe. Il ne fait pas que des dribbles. Parce que j'en ai vu qui faisaient des dribbles et des jonglages, mais qui ne savaient pas faire de passes. Eux, ils sont bons pour le cirque. Ronaldinho, lui, il est bon pour le football».

Même avis du côté de Jean-Pierre Papin, lauréat en 1991 : «Ronaldinho, c'est le dernier magicien, un génie balle au pied. En plus, il est plein d'humilité. Il prend plaisir à jouer pour lui et pour les gens dans les tribunes. C'est un sourire. J'aurais bien aimé l'avoir comme coéquipier pour son sens de la dernière passe.» De son côté, Zinédine Zidane - titré en 1998 - a simplement félicité le joueur : «Bravo à Ronaldinho, il l'a bien mérité, il a fait une belle saison.»

Ancien du Real et lauréat en 2000, Luis Figo note pour sa part que «Ronaldinho est un joueur qui fait à la fois des actions individuelles et collectives, à l'image du Barça qui pratique un jeu extraordinaire en ce moment. Les spectateurs jouissent du spectacle, et c'est très bon pour le football qu'il remporte le trophée».

Johan Cruyff, vainqueur en 1971, 1973 et 1974 constate que lorsque Ronaldinho va bien, c'est tout le Barça qui va bien. «Ronaldinho joue bien notamment parce qu'il joue au Barça, parce qu'il n'a pas à se dépenser au niveau défensif et que son équipe joue un jeu d'attaque et qu'il a beaucoup de ballons. Il mérite son Ballon d'or. Il donne du spectacle et tout le monde peut se régaler de ses actions. Il arrive à montrer ce qu'il sait faire et il sait beaucoup. Chacune de ses actions apporte le danger et cela, forcément, cela plaît au public. On espère qu'il va marquer une époque».

Enfin, Hristo Stoitchkov, vainqueur en 1994 se félicite que le Barça soit resté une fabrique de "craks". «Tout le monde est content de voir un tel joueur remporter le trophée. Ronaldinho a été ému de le recevoir parce qu'il a vu les gens qu'il y avait dans le public. Que des "cracks", l'histoire du football, et tout le monde s'est levé pour le féliciter. C'est mieux que lorsque les 100.000 personnes du Camp Nou t'aplaudissent. Ronaldinho joue à un tel niveau parce que le Barça l'a recruté, que Frank Rijkaard (l'entraîneur du FC Barcelone) le fait jouer. Dommage qu'il était trop jeune pour jouer avec moi... Aujourd'hui, dans le football, il n'y a que lui qui fasse autant de choses sur le terrain».


www.Lequipe.fr

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Ven 2 Déc - 11:53

SERIE 1 - Ami Ronaldinho : Son arrivée à Barcelone et son transfert

Mundo Deportivo veut se joindre à la célébration du Ballon d’Or de Ronaldinho en publiant une série de 9 chapitres, qui débute aujourd’hui, sur les aspects les plus intimes et méconnus de la vie du nouveau 'O Rei' du football mondial...

L’auteur de celle-ci est Juan José Castillo, responsable du département d’assistance au footballeur du FC Barcelone et l’une des personnes qui connaisse le mieux Ronnie tant dans sa vie sportive que dans sa vie privée. Depuis aujourd’hui les lecteurs de MD connaîtront à fond celui qui s’est converti en une idole pour tout le monde…


La série que nous commençons aujourd’hui appartient au livre édité par MD 'Amigo Ronaldinho', dont l’auteur est Juan José Castillo junior



L’arrivée de Ronaldinho à Barcelone a déclenché l’enthousiasme du public blaugrana et chacune de ses apparitions a provoqué des concentrations d’admirateurs. Son sourire est son premier atout et plus tard arriverait la confirmation sur le terrain qu’il y avait une idole sur lequel édifier le nouveau Barça


01/12/05 : La première rencontre avec Dinho s'est produite le jour même de son transfert, le 19 juillet 2003. C’était vendredi. Il y avait une chaleur asphyxiante. Ce vendredi a été l’un des plus chauds de ces 100 dernières années. Depuis les premiers jours de juin, Barcelone, comme toute la Catalogne, vivait des chaleurs torrides. Nous les avions déjà soufferts un mois auparavant, le jour des élections (le 15 juin), mais avec l'espoir de la victoire, la participation massive et le succès électoral ont aidé à mieux supporter la chaleur.

Le jour précédent, le Barça et le Paris Saint Germain avaient positivement bouclé le difficile accord, après des négociations compliquées suite à l’intérêt de dernière minute de Manchester United et du Real Madrid pour se faire avec les services de la plus grande perle existante à ce moment-là sur le marché, très au dessus, footballistiquement parlant, de David Beckham. L'Anglais a été l'étoile virtuelle de l'été, mais après quelques semaines quelle recrue allait être la plus juste et la plus rentable était déjà claire, comme l’avait très bien deviné quelques jours auparavant le président de la Generalitat en place, Jordi Pujol, quand il a dit par téléphone au vice-président sportif du Barça : "Rosell, pour le moral des Catalans ce serait bien d’amener Ronaldinho".


Sandro Rosell a été la pièce principale de son transfert au Barça


Dit et fait

Ce vendredi 19 juillet une série de détails se sont bouclés dans la matinée Roberto de Assis, frère et agent du joueur, celui qui, a renoncé à un pourcentage de la commission qui lui correspondait comme agent au bénéfice du club et pour le bonheur de son frère. L'après-midi, Ronaldinho arrivait à Barcelone accompagné de sa sœur Deisy et il signait un contrat de cinq ans avec le club dans lequel il rêvait jouer.

Après l'acte protocolaire de la signature, Sandro Rosell m'a envoyé un SMS me communiquant que tout était resté 'ok' et qu'ils dînaient cette nuit pour le fêter au restaurant Botafumeiro. Sandro m'avait déjà signalé précédemment que dans le cas où le transfert s’effectuerait il allait me convertir en une sorte d’ange protecteur de Ronaldinho, pour qu'il s'adapte à son nouveau club, à la ville et au pays.

Lorsque j’ai reçu le message je me trouvais au mariage d'un ami, Antonio Cruz, que j'ai dû abandonner peu après par la suite pour arriver au rendez-vous où l’on me réclamait.

Le Botafumeiro, dirigé sagement par José Ramón Neira, 'Moncho' pour tous, est l’un des meilleurs restaurants galiciens au monde. Situé en plein coeurs de la ville, dans le quartier de Gràcia, dans la toujours animée Gran de Gràcia, sur la Travessera et avant la rue Santa Eugènia. Tout proche du lieu où on fait leurs premières œuvres les architectes Antoni Gaudí et Josep Maria Jujol et relativement proche du lieu où a vécu l’écrivain Salvador Espriu et où est née la soprano Montserrat Caballé, parmi tant de ‘Gracienses’ universels.

A peine arrivée au Botafumeiro, et avant d'entrer dans l’un de ses salons privés où le transfert est déjà fêté, je me rappelle avoir rapidement consommé un ‘orujo’ sur l’attirant comptoir pour admirer la décoration provençale du salon. Là, heureux et souriants, se trouvaient tous les protagonistes dînant : Joan Laporta, Robert de Assis, Sandro Rosell, Ronaldinho, sa sœur Deisy, le directeur général de l’époque Pérez Farguell, le vice-président Soriano, les avocats chargés de boucler juridiquement l'opération (Toni Freixa, Vergés) et Pepe Costa, un grand ami du joueur de son époque brésilienne à Nike et celui qui allait s’incorporer quelques jours plus tard au staff technique du club en qualité de chef des recruteurs pour découvrir de jeunes talents pour les différentes équipes du club.


Ronnie et Laporta ont initié une nouvelle époque pour le Barça


e me rappelle qu'ils m'avaient laissé une chaise pour que je sois situé face au joueur, qui portait une brillante chevelure et un beau collier avec le 'R' de son nom. Après les présentations de rigueur, Dinho a rapidement apprécié que je sois déjà 'servi' :

Au cours du dîner il y a eu beaucoup de joie et toutes sortes de plaisanteries. Cette nuit-là, Ronaldinho se montrait davantage ouvert et moins réservé que ce qui était prévisible. Ou comme ont l’habitude d’être la plupart des Brésiliens, qui jusqu'à qu’ils n’aient pas une entière confiance, n'expriment pas tous leurs sentiments. Le fait que soient présents au dîner Sandro Rosell et Pepe Costa, qu’il connaissait parfaitement ainsi que sa famille, a contribué à ce qu'il existe une grande détente et une bonne entente cette nuit, qui s’est terminé avec une coupe de champagne à la main, trinquant pour un avenir heureux et un vibrant "Visca el Barça !, Visca Catalunya !, Visca Brasil !".

De Mayor de Gràcia, du Botafumeiro, la famille Assis s'est transférée jusqu'à l'autre point e de la ville, au port olympique, à l'Hôtel Arts, qui pendant quelques temps a été la maison des 'ronaldinhos' jusqu'à ce qu'ils aient trouver la maison appropriée, non pas par luxe mais pour confort et confidentialité.

Dès lors et tout au long de presque deux années, j'ai eu l'occasion de vivre intensément l'évolution du footballeur et comme personne de cet attaquant exceptionnel, capable de surprendre à chaque rencontre avec une action aussi spectaculaire que magique et imprévisible, ce qui a contribué à élever le morale des Barcelonais et des Catalans, comme l’a justement prédit Jordi Pujol et comme a pu également le pressentir le directeur de Mundo Deportivo, Santi Nolla, lorsque dans l’un de ses articles, il a écrit :

"Le pari franc de Sandro Rosell et de Joan Laporta, au-dessus de tout entourage, de recruter Ronaldinho a été la meilleure décision sportive de ces dernières années à Can Barça".

Et il en a été ainsi. Depuis ce sage pari, le Barça a récupéré la vigueur, l'enthousiasme, l'espoir et le pouvoir qu'il n'aurait jamais dû abandonner, et Ronaldinho, revêtissent le maillot azulgrana, a explosé comme footballeur jusqu'au point de se transformer en numéro 1 mondial, chose probablement inimaginable le jour de sa présentation officielle, retransmise en direct par TV3. Chose qui, toutefois, imaginaient ceux qui ont toujours eu pleinement confiance en ses possibilités, en commençant par son frère Roberto de Assis, celui qui a toujours eu une foi aveugle dans le talent de son frère depuis tout petit, dont il a exercé de père depuis le décès précoce du père des Assis.


Le jour de sa présentation il a déjà captivé les supporters



Traduction http://www.fcbarcelonaclan.com/
Source : Mundo Deportivo

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Ven 2 Déc - 11:55

02/12/2005
Foot - BRE : Ronaldinho encore honoré

Elu Ballon d'Or 2005 par France Football à Paris lundi soir et nominé pour le Trophée FIFA (en compagnie de Frank Lampard et Samuel Eto'o), Ronaldinho va recevoir une nouvelle distinction. L'attaquant brésilien du FC Barcelone va être honoré par le Comité national olympique brésilien (COB) qui lui remettra le Trophée hors concours au cours d'une soirée le 13 décembre où seront désignés le meilleur sportif brésilien de l'année dans chaque sport.

«En guise d'hommage pour ce brillant moment de sa carrière, et en reconnaissance de ses qualités de joueur de football, le COB a décidé de donner ce trophée à Ronaldinho», a déclaré le président du COB Arthur Nuzman.
Le dernier joueur de football brésilien à avoir reçu ce Trophée hors concours était Ronaldo (Real Madrid), en 2002, l'année du triomphe du Brésil au Mondial asiatique.

Au cours de cette soirée du 13 décembre, au Théâtre Municipal de Rio de Janeiro, seront divulgués en outre les résultats d'un vote d'un jury diligenté par le COB et composé de dirigeants et de journalistes spécialisés, pour l'élection du meilleur sportif brésilien de l'année dans chaque sport.


www.Lequipe.fr




_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Ven 2 Déc - 11:55

Dinho et Eto'o lutteront pour le FIFA World Player 2005
Article du 30-11-2005 à 20:41:20

Ronaldinho et Samuel Eto'o sont deux des trois finalistes qui optent au prix du meilleur joueur du monde remis par la FIFA. Frank Lampard est dans la lutte finale avec les deux joueurs du Barça…

Le Barça est toujours dans l’élite mondiale. Après que Ronaldinho ait reçu le Ballon d’Or proposé par la revue 'France Football', le joueur brésilien opte également à un autre prix : le FIFA World Player. Le '10' du Barça a déjà remporté ce prix la saison dernière face à Henry et Shevchenko…


Eto'o et Lampard, nouveauté

Pourtant, en cette occasion il y a une autre nouveauté, car Samuel Eto'o entre également dans la lutte finale pour ce prestigieux trophée. Il convient de rappeler que l’attaquant camerounais opte également à son troisième Ballon d’Or africain, qui sera dévoilé au mois de janvier. Une autre preuve que le Barça se trouve au sommet du football international.

Les deux joueurs du Barça auront comme rival le joueur anglais de Chelsea Frank Lampard, selon les votes des entraîneurs et des capitaines de sélections, sur la base de listes prédéfinies élaborées par la Commission Technique et de développement de la FIFA.

Il convient de rappeler que dans cette pré-liste de 30 joueurs figurait également l’azulgrana Deco.


Le vainqueur connu le 19 décembre

Le nom du vainqueur sera dévoilé le 19 décembre à l’occasion du 15ème Gala du Joueur Mondial de la FIFA, qui, comme l’an dernier, se célébrera à l’Opéra de Zurich, lors d’une fête où fusionneront le football et la danse, selon les informations de la FIFA.




Maribel, sans options

Du côté du football féminin, les finalistes sont Birgit Prinz (Joueuse Mondial de la FIFA 2004), Marta (troisième la saison dernière) et Shannon Boxx. Dans ce trio ne figure donc pas Maribel Dominguez, qui se trouvait tout de même parmi les 30 aspirantes initiales.


Traduction http://www.fcbarcelonaclan.com/
Source : FC Barcelona.com

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romano
Modo
Modo


Nombre de messages : 272
Localisation : Vicino al cuore della Roma!
Date d'inscription : 02/08/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Ven 2 Déc - 21:47

Ronaldinho è una pippa...

_________________
ROMA NESSUNO MAI TI AMERA PIU DI ME,SEI UNICA!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kortman88
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 3624
Age : 28
Localisation : UTT
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Sam 3 Déc - 16:27

Romano a écrit:
Ronaldinho è una pippa...

ca veut dire quoi ? Blink

_________________
www.messi.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.messi.fr
Romano
Modo
Modo


Nombre de messages : 272
Localisation : Vicino al cuore della Roma!
Date d'inscription : 02/08/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Sam 3 Déc - 20:28

Secret mystère

_________________
ROMA NESSUNO MAI TI AMERA PIU DI ME,SEI UNICA!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saviola078
Modérateur des jeux
Modérateur des jeux


Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 16/05/2005

MessageSujet: Re: Ronaldinho   Sam 3 Déc - 21:36

allez dis le sinon ça sert ça rien que tu aies dit ça

_________________
Força Barça !!! Campeones Campeones !!! BBBBaaarrrçççaaa BBBaaarrrrçççaa!!!
Madrid se Quema !!!

MON BLOG SUR LE BARçA :
http://fcbarcelona078.skyblog.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ronaldinho   Aujourd'hui à 3:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Ronaldinho
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» RONALDINHO
» Ronaldinho : fin de carrière ?
» Ronaldinho impliqué dans l'affaire de dopage ?
» Ronaldinho se touche devant sa webcam
» [Bonus 11 commandements] Interview M-Y

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Messi.fr : La web de Leo Lionel Messi :: Les Equipes :: Le Barça-
Sauter vers: