Messi.fr : La web de Leo Lionel Messi

Lionel Leo Messi Videos Photos Fotos Lionel Messi Foro en espanol Forum en français wallappers leo messi lionel messi vs chelsea numero 19 30 10 18 Messi la web pub fc barelona argentina avatars messi su web site blog
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
kortman88
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 3624
Age : 28
Localisation : UTT
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Sam 11 Mar - 21:30

Que c'etait bien que Benfica joue le Barça , comme ca comme c'est un club portugais il nous batterait

_________________
www.messi.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.messi.fr
zinjou
Peut plus m'en passer
Peut plus m'en passer


Nombre de messages : 442
Localisation : Temara (Maroc)
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Dim 12 Mar - 1:14

Laissons lui l'espoir de rever meme si ca peut arriver
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Mer 15 Mar - 23:46

Ainsi joue Benfica

Présentation du Benfica, place par place


Le Benfica de Ronald Koeman se distingue surtout par la consistence de son bloc équipe. Il est difficile de distinguer l'influence de l'école néerlandaise actuellement. La paire de centraux (Luizao-Anderson, bien que Luisao était absent pour grippe au denrier match) est la base du club lisboète. Le Benfica de Koeman brille plus en Champions qu'en championnat et ce pour une raison : en Champions l'équipe n'est pas favorite et peut se permettre de jouer en contre. En championnat, le vice-champion a l'obligation de prendre le jeu à son compte à presque chaque match. Lors des deux confrontations avec le Barça, il est clair que Benfica jouera en contre...

Gardien
Moretto est le gardien indiscutable à Benfica. Le gardien brésilien est arrivé au mercato d'hiver pour compenser les blessures des deux portiers titulaires de Benfica, Moreira et Quim. Moretto est devenu le patron dans les cages águilas, et même Quim de retour de blessure n'a pu lui contester sa place.

Latéral droit
Alcides était le latéral droit titulaire de Koeman, mais il a été victime d'une blessure au genou dimanche et sera au minimum absent 1 mois, ce qui fait qu'il manquera les deux matchs face au Barça. Très grand, Alcides était un défenseur central reconverti arrière latéral. Nelson, plus rapide et plus petit, prendra sa place face aux hommes de Rijkaard, dans le but de freiner Ronaldinho.

Défenseurs centrax
Les deux sont brésiliens et configurent la paire de centraux du Benfica. C'est la base de jeu de l'équipe. Ils sont énormément important et difficiles à battre dans les airs. En attaque, ce sont des dangers sur ballon arrêté. Le meilleur exemple qui soit est le but de Luisao à l'aller face à Liverpool d'une tête après un coup-franc de Petit.

Latéral gauche
Le titulaire indiscutable est Leo, auteur d'un grand match ce week-end face à Naval. Défenseur très prometteur, il excèle en phases offensives (à l'aller, il n'aura pas Leo Messi en face). Ses montées permettent à Simao de repasser dans l'axe.

Deux milieux défensifs
Beto et Petit sont les moteurs de Benfica. Ils sont très importants, bien que Petit le soit plus pour la constrcution du jeu. Face au Barça, Koeman pourrait renforcer cette ligne avec Manuel Fernandes voire avec Karagounis, le détonateur de Koeman en seconde période.

Trois milieux offensifs
Geovanni, Robert et Simao forment la ligne de danger du Benfica. L'ex azulgrana Simao, sur la gauche, est le leader de l'équipe. Geovanni, un autre ex azulgrana, joue sur la droite mais a tendence à repiquer dans l'axe. En Champions, quand Koeman met un joueur de plus au milieu, Geovanni passe en seul attaquant. Robert, pour sa part, a une certaine liberté.

Attaquant
Nuno Gomes est titulaire, bien qu'il ne jouera pas le match aller pour accumulation de cartons jaunes. Geovanni sera donc en pointe, bien qu'il ne faille pas écarter l'Italien Miccoli.

Traduction http://www.fcbarcelonaclan.com/
Source : Mundo Deportivo

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mokhtarinho
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 2095
Localisation : Casablanca, Maroc
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Jeu 16 Mar - 2:08

Héhé moi c'est un club que je respecte beaucoup benfica tout comme son entraineur
mais mou il n'était pas de porto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.messi.fr
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Mar 21 Mar - 18:34

Koeman : “J'espère qu'ils me recevront mieux que Mourinho”
Article du 21-03-2006


Ronald Koeman a répondu à SPORT depuis le village où réside depuis son arrivée au Portugal, Cascais, et où il est abrité de l’ambiance de Lisbonne…



Ronald Koeman a mis Benfica sur le premier plan du football européen après onze années de « sécheresse ». La dernière fois que l’équipe lisboète a été en quart de finale d’une Ligue des Champions, c’était lors de la campagne 94-95, l’année où Koeman a abandonné Barcelone. Maintenant, en tant qu’entraîneur de Benfica, l'équipe offre sa meilleure face à l’Europe, où il rencontrera les blaugranas.

Comment avez-vous pensé que se passeraient les éliminatoires ?
Quand j’étais à l'Ajax j'espérais déjà rencontrer un certain jour Barcelone. Pour moi c’est un match spécial. Après avoir éliminé Liverpool, je préférais un rival comme Barcelone ou un italien.

Avez-vous été le seul de Benfica qui s'est réjoui du résultat du tirage au sort ?
Peut-être. Les portugais l’ont été regrettés parce que, comme pour moi, le Barça est un des favoris pour gagner la Ligue des Champions. Toutefois, faire face à l'AC Milan ou à la Juventus aussi aurait été très compliqué. Barcelone, au moins, joue ; la Juventus est compliquée par sa manière d’être. Ils sont italiens, tandis que le jeu du Barça est plus attrayant, plus attaquant. Rien est impossible.

L'idéal pour vous serait de gagner 1-0 au match aller ?
Mon expérience autant comme joueur ou comme entraîneur me dit que tout résultat est bon pourvu que nous n’encaissions pas de but à Da Luz. Ce score nous donnerait des possibilités pour le retour. Et nous sommes déjà passées contre Liverpool et ça a été fantastique. Tout équipe qui doit récupérer un 1-0 a toujours peur d’encaisser un but au retour. Des 0-0 ou 1-0 contre le Barça serait fantastiques pour nous.

Quelles sont les armes de Benfica pour surprendre Barcelone ?
En voyant notre trajectoire, il est certain que cela nous ôte tout le poids du match. Cela nous va également mieux lorsque le rival a envie de dominer.

Comment préparez-vous le quart de finale ?
Je pense d'abord au prochain match de championnat, contre le Sporting de Braga, qui est très important parce que nous jouons une place en Ligue des Champions. Nous devons d'abord penser au championnat. Je ne veux pas dire que je ne pense pas à Barcelone, mais il y aura du temps pour l'analyser. Nous avons des vidéos et mardi nous irons là.

L'élimination en coupe a compliqué la situation du club ?
C'est une conséquence de notre situation en championnat. Être dans les trois compétitions est une expérience nouvelle pour l'équipe. Cela suppose beaucoup d'usure physique et mentale. Après avoir éliminé Liverpool nous étions les plus grands. Une semaine plus tard, c’est le contraire. C'est ainsi la vie dans le football.

Ce sera-t-il la première fois qui vous retournez au Camp Nou en tant que rival ?
Oui. Ce sera spécial parce que je connais beaucoup de gens là-bas. Ce sera beau. J'ai toujours été pour Barcelona et maintenant je veux le battre. Ce n’est pas difficile parce que c’est mon travail.

Quel accueil attendez-vous ? Meilleur que celui de Mourinho ?
Ca je l’attends. J'ai toujours été du Barça et lui je souhaite le meilleur. Au cas où nous ne pouvonsd pas gagner la Champions, je veux que ce soit le Barça qui la gagne. S'ils nous battent, ce sera le moment idéal pour l'obtenir. Il a l'équipe pour cela.

Eusebio, le joueur mythique du Benfica, disait que le Barça a une équipe pour marquer une époque. Vous le croyez aussi ?
Clairement. Il y a des gens de qualité, une bonne équipe, sans blessés, avec de la tranquillité dans le club. Il a des raisons suffisantes pour marquer des années de succès.

En parlant des joueurs individuels du Barça...
Non. Je ne vais pas le faire. Je le ferai en général parce que avant je veux le faire à mes joueurs. La force du Barça est dans le bloc, dans ses individualités. Il a beaucoup de qualité, mais l'autre jour Osasuna a déjà démontré qu'il n'est pas imbattable. Ce ne sera pas la première fois qu’il y a une surprise. Surtout hors du Portugal, personne n'a cru que nous éliminerions le champion d'Europe et nous l’avons fait. Nous gagnons les deux matchs. Et pourtant ça faisait longtemps que Liverpool n’avait pas perdu à la maison. Ni Chelsea n’avait été capable de le faire. Cette victoire nous donne de la confiance.

Comment voyez-vous l'évolution du Barça depuis que le nouveau projet a commencé il y a deux saisons et demie ?
Il a amélioré, c'est une équipe mieux faite. C’est normal. Avec le temps et la tranquillité, la clé pour former une équipe est le travail et les entraînements. Barcelone est plus fort chaque jour qu'il passe.

Dans SPORT, une enquête est apparue avant le tirage que la préférence des culés était Benfica. Est-ce que cela peut jouer contre l’équipe ? Cela les détendra-t-il ?
Je ne le sais pas. Le Barça a vu notre match contre Liverpool. Il est certain que Benfica n'a pas eu de résultats en Europe ces dernières années. C'est la première année où nous prenons part à la Ligue des Champions. Nous nous étions toujours fait éliminé dans les qualifications ou nous avons joué l'UEFA. Il est normal qu'ils nous préfèrent à Milan, à Villarreal ou à la Juventus. Mais nous ne serons pas un caramel. Nous pouvons les surprendre. Nous avons gagné contre de grandes équipes.

Est-il juste de comparer le Barcelone actuel à la Dream Team ?
Cela peut se faire parce que ces joueurs pourraient jouer des années comme nous. Il leur reste à gagner davantage de titres et la Coupe d’Europe. Toutefois, la qualité existe. A voir s'ils sont capables de le faire.

On parle beaucoup de l'attaque, mais vous, comme défense, vous devez aussi voir quelques problèmes. C’est comme ça ?
L'attaque est plus spectaculaire mais pour qu'il brille nous avons besoin aussi d'un autre type de joueurs, ce que nous avons. L'équipe est bien équilibrée. Si Ronaldinho ne défend pas, un autre joueur doit courir. A notre époque, Romario, moi, Laudrup ou Stoichkov brillions par l'aide des compagnons.

Avez-vous parlé avec Begiristain ou avec Rijkaard ?
Juste après le tirage j’ai parlé à Txiki. Nous avons fait un peu de plaisanterie mais savons que ce sera spécial. Nous sommes en contact comme amis. Nous parlons aussi du Barça et des choses en rapport avec le football. Nous nous voyons quand j'irai dîner. Guardiola, Bakero... seront également là. L'amitié est là.

Auriez-vous aussi aimé aller à l'hommage d'Albertini pour rencontrer à nouveau des joueurs de la Dream Team ?
Oui, beaucoup, mais il avait un match à Lisbonne.

Vous avez été avec Mourinho à Barcelone. Il vous surprend dans sa carrière de coach ?
D'une part oui. Il est retourné au Portugal, où il a triomphé en gagnant la Coupe d’Europe avec Porto. Il y a des gens qui l’aiment beaucoup et d'autres auxquels son style déplaît, mais on ne peut pas nier son succès.







Koeman assistera au Barça-Getafe

L’entraîneur de Benfica épiera son rival en vue des quarts de finale de la Champion’s...


L’entraîneur de Benfica, Ronald Koeman, a voyagé ce lundi vers l'Espagne dans le but d'assister au match Barcelona-Getafe de mardi, a indiqué 'Maisfutebol '.

Benfica rencontre Barcelone dans quarts de finale de la Ligue de Champions et Koeman a profité des deux jours de repos du club pour aller dans le pays voisin. Il est prévu que Koeman retourne au Portugal mercredi pour diriger l'entraînement de Benfica, à 16.00 heure locale.



Koeman voit le Barça favori

Il croit que le Benfica a "moins de cinquante pour cent" de chance de passer en demi-finales...


L’entraîneur de Benfica, Ronald Koeman, a admis ce soir que Barcelone est le favori pour passer en demi-finales de la Ligue des Champions et que son équipe a "moins de cinquante pour cent" de possibilités d'éliminer l’équipe azulgrana.

Koeman, qui a été reçu comme invité dans l’émission 'Maracana '06 ', et a souligné que l'équipe de Frank Rijkaard est celle qui pratique le jeu "plus attrayant" d'Europe. "Il aime dominer et attaquer, et en plus il a des joueurs avec beaucoup de qualité", il a ajouté. L'ex joueur azulgrana a insisté sur le fait que Barcelone est un rival très fort et "ils n’ont pas de points faibles", mais a rappelé que dans la rencontre du match aller qui se disputera à Lisbonne, Le Barça ne pourra pas disposer de l'axe de sa défense, parce que Puyol est sanctionné et Edmílson et Márquez blessés.

"Ils devront aligner des joueurs de football qui ne sont pas tellement habitués à jouer en défense centrale et nous verrons ce qui se passera", a signalé Ronald Koeman, conscient que les options de classification de son équipe impliquent d’obtenir un bon résultat et profiter de cette circonstance.


Traductions : www.fcbarcelonaclan.com
Sources : SPORT, Mundo Deportivo, Mundo Deportivo

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Mar 21 Mar - 18:41

Un ancien de La Masia, contre le Barça
Article du 21-03-2006



Pedro Manuel Mantorras, l'éternelle promesse du Benfica…


21/03/06 : Pedro Manuel Mantorras, éternelle promesse du football portugais et attaquant actuel du Benfica, a une partie de son passé lié au Barça. En 1998, lorsqu'il était un gamin de 16 ans, il est passé par La Masia du Camp Nou pour faire un test. Ces jours-là furent inoubliables pour lui.

Le premier technicien azulgrana qui a suggéré de tester Mantorras fut Joan Martínez Vilaseca. Il l'avait vu au Portugal au Tournoi Lusofonia, qui englobe toutes les sélections de langue portugaise. Y étaient en compétition des jeunes garçons de 16 ans du Brésil, Portugal, Cap Vert, Mozambique et Angola. Dans cette dernière sélection se faisait remarquer un attaquant de grande taille, fort et technique. Après le tournoi, Martínez Vilaseca a obtenu que sa famille le laisse effectuer un test au FC Barcelone et Mantorras s'est présenté à l'aéroport El Prat. Le problème était que le garçon était arrivé en pantalon court alors qu'il pleuvait énormément à Barcelone.

Lors que le garçon s'est présenté au poste de sécurité du Camp Nou, Martinez Vilaseca a été appelé et ce dernier, en apprenant la situation a prévenu Van Gaal. L'entraineur hollandais, toujours attentif au bien être de ses joueurs, s'est chargé de la situation. Il a appelé Nike et les a prévenu : “Un garçon se présentera à votre boutique. Je veux que vous l'habilliez de la tête au pied. Que rien ne lui manque”. Tout de suite après, Louis a appelé José Mourinho, l'un de ses hommes de confiance. “José, toi qui parle le portugais, prend le garçon angolais qui est venu faire un test et emmène-le à Nike”. Aussitôt dit, aussitôt fait. 'Mou' est venu chercher Mantorras et sur le chemin il a démarré l'intégration du jeune garçon dans son nouveau lieu.

Pedro s'est entraîné pendant deux semaines avec les juniors du Barça. Il a même participé à une session de la première équipe avec Figo, Rivaldo et compagnie. Il avait de bonnes manières, il était à l'aise dans les airs et superbement doté physiquement. Mais un autre personnage qui a laissé son empreinte au Barça, Serra Ferrer, a croisé son chemin. L'entraineur de Sa Pobla, directeur du centre de formation à l'époque, a décidé qu'il n'était pas nécessaire de recruter l'Angolais car le Barça avait de meilleurs attaquants.

Van Gaal, qui ne permettait pas que l'on s'immisce dans sa parcelle ne s'y mettait pas non plus dans celle des autres, et il a accepté la décision de Serra. Trois ans plus tard, en 2001 et sélectionneur hollandais, Louis a retrouvé Mantorras en Coupe du Monde des moins de 20 ans en Argentine. Il y a découvert que le jeune garçon arrivé en provenance d'Angola avait grandi, et énormément, en tant que footballeur. Actuellement, après une plaie de blessures au genou solutionné à Barcelone par le docteur Cugat, Mantorras cartonne de nouveau sous le maillot du Benfica.


Traduction : http://www.fcbarcelonaclan.com/
Source : Mundo Deportivo

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mokhtarinho
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 2095
Localisation : Casablanca, Maroc
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Mar 21 Mar - 21:40

C'est un vrai joyau ce montorras
je l'avai vu en match amical contre le maroc, il a aisément envoyé balader le très expérimenté naybet
ce sera une des révélations de ce mondial

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.messi.fr
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Mar 28 Mar - 17:21

Ce soir 20h45 : SL Benfica Vs FC Barcelona

Rodri a convaincu Rijkaard, qui ne veut pas perdre Motta en tant que milieu défensif et hésite entre Iniesta ou Van Bommel et Giuly ou Larsson…

Sauf surprise inattendue, Frank Rijkaard communiquera ce matin à Rodri (habiuellement l'Hollandais donne la composition aux joueurus le jour même de lla rencontre) qu'il sera dans le onze titulaire pour se mesurer au Benfica dans la rencontre aller de quarts de finale de la Champions League. Le test pour le défenseur central de l'équipe filiale sera de plus haute exigence mais celui effectué par l'entraîneur à Malaga, rencontre où Rodri a formé un tandem avec Oleguer, a servi au joueur de Mataró pour se faire avec un poste dans la première équipe. Les absences de Carles Puyol, sanctionné, de Marquez et Edmilson, blessés, ont dont été profités par le défenseur central de la B.

Rijkaard, peu partisan de miser sur des joueurs de la filiale dans des rendez-vous de cette importance, a fait une exception avec Rodri grâce au calme avec lequel il a répondu à La Rosaleda et parce que l'alternative tactique passait par situer Motta en tant que défenseur central gauche, mesure qui impliquerait de perdre l'Italo-brésilien dans son poste le plus habituel et provoquerait un mouvement de pièces excessif pour le reste de la composition. La titularisation de Rodri, en revanche, garantit que Belletti, très en vue à Malaga, poursuive au poste d'arrière latéral droit et qu'Oleguer rejoue au centre de la défense.

Les incertitudes du onze que décidera aujourd'hui Rijkaard se situent à un autre poste. En attaque Ronaldinho, revient dans le onze après s'être reposé dans la dernière journée, et Eto'o sont logiquement intouchables, tandis que le troisième poste sera disputé entre Larsson et Giuly. L'attaquant suédois, en veine, a plus de chance d'être élu bien que l'ailier français n'ait pas encore perdu la bataille car le corps technique valorise que son inclusion au sein de l'équipe pourrait porter des fruits à l'extérieur : élargir le terrain sur une aile.


Dure compétition

Une autre lutte pour un seul poste (dans la zone de milieu droit) maintient également en compétition Mark van Bommel et Andrés Iniesta. Le milieu de terrain hollandais a enchaîné trois titularisations (à San Sebastian, au Camp Nou face à Getafe et samedi face à Malaga) et, bien qu'il n'ait pas spécialement brillé, Rijkaard le valorise par sa présence physique et parce que le football direct qu'il pratique fait du bien à l'équipe en certaines occasions. Andrés Iniesta, pour sa part, représente l'autre face de la pièce car il n'a pas été titulaire dans les 4 dernières rencontres (la dernière où il l'a été, lors du Barça-Depor, il a été remplacé à la mi-temps, précisément par Van Bommel) et son absence dans le onze à La Rosaleda a été inattendue. Certains l'interprètent par le fait que Rijkaard souhaite le réserver pour aujourd'hui. Dans tous les cas le jeune joueur de Fuentealbilla, comme il l'a démontré face à Getafe et la Real Sociedad, garantit une haute possession de balle et une habilité plus que satisfaisante dans les passes vers l'attaque.

Traduction : http://www.fcbarcelonaclan.com/
Source : Mundo Deportivo

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Mer 29 Mar - 14:58

29/03/2006 10:03
LDC : Benfica 0-0 Barcelone

Les deux équipes ibériques se sont séparées sur un résultat nul et vierge. Un score étonnant au vue du nombre d'occasions nettes de part et d'autre...

Le FC Barcelone et Benfica ont offert une belle prestation au Stade de la Luz. Malheureusement, aucun but n'a été inscrit, la faute à deux excellents gardiens, suppléés parfois par leurs montants. Dominateurs, les Catalans ont manqué de réalisme dans le dernier geste et devront faire la différence chez eux, au Camp Nou, lors d'une seconde manche qui s'annonce très chaude !

« Il est très dommage que le bon travail de l'équipe n'ait pas été récompensé, a ainsi réagi FrankRijkaard, le coach barcelonais. Mais normalement, un match nul à l'extérieur est un bon résultat. Il ne faut pas se plaindre. L'impression générale est bonne mais il faut se rappeler que rien n'est fait et que Benfica a éliminé Liverpool en gagnant à l'extérieur. »

« Tout est possible, surtout dans le football, affirme de son côté Ronald Koeman, l'entraîneur de Benfica. Mais nous devons jouer de façon plus sereine si nous voulons poursuivre la compétition. Barcelone est une grande équipe et vient de le démontrer... Mais tout est ouvert, même contre un adversaire qui aura l'avantage du terrain ! »


www.Goal.com

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Lun 3 Avr - 13:46

Motta, pratiquement écarté pour le Barça-Benfica

L'italo-brasileño souffre d’ "une lésion à caractère léger" qui sera diagnostiqué définitivement ce mardi…

Thiago Motta sera sûrement forfait pour le match de mercredi face à Benfica, le match retour des quarts de finale de la Champions League, après avoir été confirmé aujourd'hui qu’il souffre d’une traction musculaire dans la cuisse droite, selon le groupe médical du club. Le docteur Lluís Til a examiné le joueur dans les installations du Camp Nou pour conclure qui souffre d’ "une lésion à caractère léger".

Demain, toutefois, on lui pratiquera davantage de tests pour établir un diagnostic définitif. En tout cas, Motta est presque condamné pour être présent pour le match de mercredi. Les prochains essais serviront à confirmer si le joueur souffre de la rupture musculaire ou non. Motta a été blessé à la minute 36 du match face à Madrid (1-1), quand il a essayé de freiner la contre-attaque de Ronaldo dans l'action qui s’est terminée par le but du Real.



Puyol a récupéré

Carles Puyol, pour sa part, obligé d'abandonner le terrain dans les dernières minutes de la rencontre après un coup, souffre d’une contusion crânienne, selon le corps médical. Le capitaine s'est soumis à une exploration neurologique qui a confirmé qu’il ne souffre d’aucune complication, ce pourquoi elle s'exercera demain avec toute normalité.

José Gomes Edmílson, blessé le passé 18 mars, ne s’est pas entraîné aujourd'hui avec le reste du groupe, ce pourquoi sa participation pour la rencontre face au Benfica est aussi très douteuse.

Traduction : www.fcbarcelonaclan.com
Source : Mundo Deportivo

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kortman88
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 3624
Age : 28
Localisation : UTT
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Lun 3 Avr - 22:10

Messi ecarté

_________________
www.messi.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.messi.fr
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Mar 4 Avr - 0:00

Barça : la malédiction continue
le 3 avril 2OO6

Décidément, il ne fait pas bon être défenseur central au Barça. Après les blessures de Rafael Marquez, d'Edmilson et la suspension de Carles Puyol, c'est le Brésilien Thiago Motta qui est à son tour indisponible. Motta s'est blessé durant le Clasico face au Real (1-1) en tentant de rattraper Ronaldo sur l'égalisation madrilène. Le diagnostic du staff médical catalan a révélé une élongation à la cuisse qui écartera Motta des terrains pendant deux semaines. Frank Rijkaard devra donc composer de nouveau pour former sa défense face à Benfica mercredi pour le 1/4 de finale retour de la Ligue des Champions. Heureusement pour le Barça, Edmilson devrait normalement effectuer son retour.

www.Maxifoot.fr

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kortman88
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 3624
Age : 28
Localisation : UTT
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Mar 4 Avr - 23:41

Villareal 1-0 Inter : Villareal passe
Milan 3-1 Lyon : Milan passe ( pas merité du tout ... )

_________________
www.messi.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.messi.fr
kortman88
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 3624
Age : 28
Localisation : UTT
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Mer 5 Avr - 23:56

ON EST EN DEMI FINALES !!!!!!!!!

_________________
www.messi.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.messi.fr
zinjou
Peut plus m'en passer
Peut plus m'en passer


Nombre de messages : 442
Localisation : Temara (Maroc)
Date d'inscription : 12/11/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Jeu 6 Avr - 1:42

Deco suspendu pour le match aller
mais on recuperera Messi, Rafa, Motta et Edmilson(qui a joue les 10 derniers minutes de la partie ce soir)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Jeu 6 Avr - 12:50

Deco sera suspendu pour le match aller à Milan
Article du 06-04-2006

Un carton sévère en première mi-temps empêchera que Deco ne voyage à Milan. Oleguer et Van Bommel, qui étaient sous la menace, ont eu davantage de chance…

Barcelone ne pourra pas disposer de Deco à San Siro. Une carte jaune que lui a montré Lubos Michel dans la première mi-temps en ayant considéré que le portugais avait volontairement touché avec sa jambe la tête du portier de Benfica, ce qui empêchera le milieu de terrain blaugrana de disputer le premier acte des demi-finales.

Deco est le second joueur que perd Barcelone en raison d'accumulations de cartes. Précédemment, Carles Puyol avait déjà été suspendu pour le match aller des quarts de finale.

Barcelone a actuellement trois joueurs à une carte de la suspension, situation qui devient spécialement critique maintenant que s'approchent les matchs qui décideront la compétition.

Oleguer et Van Bommel n’ont pas écopé de carte hier face à Benfica, ce qui les aurait empêcher de jouer à San Siro, comme cela s’est passé avec Deco.

Le troisième joueur en question est Rafa Márquez, qui n’a pas disputé le match d’hier suite à une blessure et qui est aussi à une carte de la suspension. Il paraît très peu probable que le mexicain puisse revenir de sa blessure pour pouvoir jouer à Milan et pourrait tout au mieux jouer le match retour, où une carte jaune signifierait qu’il ne disputerait pas une finale hypothétique.

Milan, par contre, sera au complet pour le match aller et aucun joueur n’est sanctionné, une circonstance qu'Ancelotti sans doute essayera d'exploiter au maximum pour favoriser les intérêts de son équipe.



Traduction : www.fcbarcelonaclan.com
Source : SPORT

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mokhtarinho
Rang: Administrateur
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 2095
Localisation : Casablanca, Maroc
Date d'inscription : 02/05/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Jeu 6 Avr - 14:37

carton stupide je dirai qui ns privera de deco a san siro

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.messi.fr
A.K.
Modo : Graphiste
Modo : Graphiste


Nombre de messages : 86
Age : 25
Localisation : http://gio-dos-santos.c.la
Date d'inscription : 04/07/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Sam 15 Avr - 20:49

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gio-dos-santos.c.la
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Mer 19 Avr - 14:04

AC Milan 0:1 FC Barcelona
ÉNORME COMME LE BARÇA




Giuly a marqué un important but à San Siro, but qui pourrait propulser le Barça en finale le 17 mai prochain à Paris...


Le FC Barcelone a réalisé une énorme performance en allant battre l'AC Milan chez lui, à San Siro (1-0). Ludovic Giuly a inscrit le seul but du match à la 57e minute, d'une belle reprise du gauche, sur un service de Ronaldinho.

Seulement 8% de chances pour Milan

Ça ne vaut pas encore une revanche de la finale d'Athènes en 1994, mais c'est une gifle de la même trempe que le FC Barcelone a infligé mardi à l'AC Milan en demi-finale aller de Ligue des champions. L'équipe de Carlo Ancelotti, qui, en deux saisons, avait maté coup sur coup sur sa pelouse Manchester United (1-0), le PSV Eindhoven (2-0), le Bayern Munich (4-1) et Lyon (3-1), a dû concéder une défaite à San Siro devant l'équipe de Frank Rijkaard, ancien fidèle de la maison. Le Barça s'est contenté d'un but, inscrit à la 57e minute par Ludovic Giuly, pour sceller une victoire (1-0) qui lui met «un pied en finale» selon le buteur du jour. Milan a manqué sa chance en première période, alors que les Catalans entraient dans le match avec la prudence due à leur forme récente. Leur victoire obéit cependant à une forme de logique, puisqu'ils ont totalement étouffé les Italiens après le repos en les privant de ballons et en s'approchant davantage du 2-0 (poteau quasi rentrant de Ronaldinho à la 64e minute) que d'une égalisation subie en fin de rencontre. C'est pourtant une spécialité milanaise en C1 depuis quatre saisons.

Ce score a toutes les chances de sceller l'issue de la demi-finale vedette de cette édition de Ligue des champions et d'expédier le Barça en finale pour la première fois depuis douze ans. Milan, de son côté, sera contraint à un exploit diabolique s'il veut atteindre sa troisième finale en quatre ans. Il ne possède plus, statistiquement, que 8% de chances de passer. L'histoire de la C1 ne récèle que deux précédents de retournements de situation comparables : l'Ajax Amsterdam l'avait réussi en demi-finale en 1996 contre le Panathinaïkos (0-1, 3-0), comme Nottingham Forest en quart de finale en 1980 contre le Dinamo Berlin (0-1, 3-1). Dans les deux cas, le battu n'avait pas l'envergure du FC Barcelone. L'équipe espagnole n'a pas retrouvé toute sa brillance - sans Xavi, Deco ni Messi, il n'y a pas de scandale - mais elle a étalé une classe, un volume de jeu et une maîtrise technique exceptionnels. Le but de la rencontre illustre ce dont cette équipe est capable quand elle libère son tempérament.

Premier but de Giuly cette saison en C1

«J'étais dans l'axe, ce qui est rare car je suis plus généralement sur le côté, a décrit Giuly à TF1 juste après la rencontre. Ronaldinho, comme d'habitude, me la met comme il faut. Je frappe du gauche, sans hésiter». Le ballon enroulé, comme la volée excentrée, effacèrent en trois secondes la défense milanaise et Dida. Le Français, auteur de son premier but européen de la saison, avait connu une première période moins riche, à l'image de son équipe, même s'il fut la cible des deux premières occasions catalanes aux 29e et 38e minutes. Plus souvent face au jeu que son adversaire, Milan a souffert du même manque de réalisme qu'au début de son match aller à Gerland (0-0), en payant cette fois l'addition. Gilardino touchait le poteau, sur un geste proche de celui que réussirait plus tard Giuly (14e) avant que Chevtchenko se heurte à Victor Valdes (15e). Pirlo frappait un coup franc à côté (36e). Juste après le repos, Kaka, passeur étrange vers Gilardino, pas forcément mieux placé (51e) laissait passer ce qui serait la dernière chance milanaise. Il était déjà trop tard quand une tête de Maldini obligeait Valdes à se coucher à trois minutes de la fin du temps réglementaire. Il en reste 90 pour faire pencher la balance côté milanais. «Nous en avons fait plus qu'eux et cela nous donne confiance en vue du match retour, jure Clarence Seedorf. Ils ont marqué un but fantastique et nous nous sommes déconcentrés. Mais nous pouvons toujours le faire». Ce serait énorme comme le Milan

RENCONTRE RETOUR : Le mercredi 26 avril 2006 au Camp Nou



FICHE TECHNIQUE


MILAN 0 : Dida, Stam (Cafú, min. 79), Kaladze, Nesta, Serginho, Pirlo (Maldini, min. 67), Gattuso (Ambrosini, min. 75), Seedorf, Kaká, Gilardino et Shevchenko.

FC BARCELONE 1 : Víctor Valdés, Oleguer (Motta, min. 77), Puyol, Márquez, Van Bronckhorst, Edmílson, Van Bommel, Iniesta, Giuly (Belletti, min. 70), Ronaldinho (Maxi López, min 89) et Eto'o.

Buts : 0-1, min. 56 : Giuly.
Arbitre : Alain Sars (FRA).
Carton jaune à Puyol (min. 33) et Oleguer (min. 76).




LA CONFESSION D'ETO'O


L'attaquant international camerounais du FC Barcelone a accordé une longue interview au quotidien L'Equipe du lundi 17 avril. Le buteur catalan dit avoir changé. «Je travaille beaucoup. Après l'entraînement, je passe souvent une heure, parfois deux, à tirer au but, ou en l'air pour améliorer mon jeu de tête». En bon professionnel, il ne laisse rien au hasard, utilise beaucoup la vidéo. Mais il pense avant tout à s'amuser. «Le foot reste une passion, un plaisir qui remplit ma vie». Avec aujourd'hui 104 buts inscrits en Liga, il fait partie des goleadors de légende. «Le sens du but, c'est un don. Et c'est l'instinct qui parle. Parfois, le ballon traverse tout le monde et tombe là où je suis».

Samuel Eto'o accepte ensuite de revenir sur les problèmes de racisme. «Il y a des imbéciles, du racisme primaire, mais ce n'est pas la majorité, reconnaît-il. C'est Dieu qui le veut comme ça. Il m'a concédé de bons moments, il a accepté que je devienne footballeur professionnel. En contrepartie, il m'impose des épreuves. C'est à moi de montrer à mes ennemis qu'ils ne pourront pas me détruire. Ca s'appelle la foi». Il en profite alors pour rendre un hommage appuyé à Luis Aragones, son ancien entraîneur à Majorque, qui avait qualifié Thierry Henry de «noir de merde» en pensant encourager Reyes lors d'un entraînement de la sélection espagnole. «On a osé insinuer que Luis Aragones était raciste. Luis, c'est un grand monsieur. Il m'a souvent dit qu'il donnerait son sang pour moi. Il est un peu devenu mon deuxième père». - B. Ro.




Source : Lequipe
http://etoofans.skyblog.com







Oleguer ne jouera pas le retour devant Milan par sanction
Puyol, Marquez et Van Bommel sont sous le coup d’une suspension

Oleguer Presas ne jouera pas le match retour des demi-finales de la Ligue des Champions face à Milan au Camp Nou puisque le défenseur devra accomplir un match de suspension pour accumulation de cartons jaunes. Par contre, Deco sera présent pour ce parti. Carles Puyol, qui a reçu un carton jaune pour un tacle sur Kaká, Rafa Márquez et Mark Van Bommel sont sous la menace d’une suspension, ce pourquoi un jaune au Camp Nou leur empêcherait de jouer une finale hypothétique.

Oleguer a dû quitter le terrain en raison d'un problème musculaire un quart d'heure avant la fin du match, bien que, après l’avoir peu remarqué, tandis qu'on retardait son, remplacement, il a été averti pour protestation. De cette manière, le catalan sera absent mercredi prochain au Camp Nou.

Oleguer était un des trois joueurs sous la menace d’une suspension à Barcelone, avec le défenseur Rafaël Márquez et le milieu de terrain Mark Van Bommel. On ajoute maintenant à la liste le défenseur Carles Puyol, qui a reçu un jaune pour un tacle sur Kaka dans la première mi-temps pour éviter une claire occasion de but et reste à une carte de la suspension, ce pourquoi il est en danger pour la possible finale. Une carte lors du match de mercredi prochain au Camp Nou priverait Puyol de finale. Dans le retour des demi-finales face à Milan, d'autre part, la nouveauté sera le retour de Deco.


Traduction : www.fcbarcelonaclan.com
Source : MARCA

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...


Dernière édition par le Mer 19 Avr - 14:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Mer 19 Avr - 14:26

19/04/2006
Rijkaard : « Regarder plus loin ».

Sans se projeter déjà sur la finale du 17 mai au Stade de France, l'entraîneur du FC Barcelone Frank Rijkaard considère la victoire de Barcelone à Milan (1-0), comme «un résultat important», résultat d'un «un résultat important», notamment avant le repos. «On a fait une partie intéressante avec beaucoup d'intentions de jeu dans un match avec beaucoup de tension, a déclaré le Néerlandais. Je crois que c'est mérité et qu'on va pouvoir regarder un peu plus loin. C'était une partie compliquée. Milan a très bien joué. On m'a dit que le Barça manquait d'expérience, c'était l'occasion pour nous de démontrer que nous pouvions jouer contre Milan». Rijkaard a rendu hommage à Ludovic Giuly, auteur d'un «grand but». «Vu son rythme, il ne pouvait pas jouer 90 minutes» a-t-il précisé pour justifier son remplacement par Belletti à la 71e minute.

Côté milanais, Carlo Ancelotti regrette le manque de réalisme de ses hommes sans s'avouer vaincu pour la suite. «C'est un résultat qui nous pénalise, reconnaît-il, surtout dû à notre imprécision car nous avons eu des occasions, mais on n'a pas su conclure. Nous aurons cependant des possibilités à Barcelone. Ce n'est pas un résultat définitif. Barcelone est une équipe qui contrôle très bien le ballon, ils ont des joueurs de talent, de grandes personnalités. Je crois que nous avons plutôt bien contrôlé Ronaldinho. J'espère que mercredi prochain nous pourrons avoir cette chance qui nous a manqué aujourd'hui».

www.lequipe.fr

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Mer 19 Avr - 14:26

« l'approche de Barcelone a changé »

Pour notre consultant Angel Marcos, la victoire de Barcelone à Milan (1-0) est le résultat d'un but d'une qualité exceptionnelle et de la grande lucidité actuelle du club catalan sur l'étendue de ses moyens. Il lui manque des joueurs et ses stars sont fatiguées ? C'est en réalisant une performance tactique aboutie que l'équipe de Rijkaard a dompté l'AC Milan, pourtant très bien organisé . « Pour recevoir Barcelone, Milan avait choisi de jouer bas car la différence de vitesse entre les attaquants barcelonais et la défense milanaise est trop grande pour que l'équipe italienne prenne le risque de laisser 40 mètres derrière son dos. Il fallait enlever les espaces aux Barcelonais. Les évaisnements ont d'abord donné raison à Milan. On n'a pas vu Eto'o dans la profondeur. En procédant par contres, en récupérant le ballon de façon agressive et tonique, Milan s'est procuré plusieurs occasions Il lui a seulement manqué la réussite.

Barcelone, de son côté, avait décidé de jouer avec ses moyens du moment, c'est-à-dire avec moins de créativité au milieu, un Ronaldinho un peu fatigué et moins bien inspiré que d'habitude. Il lui restait ce souci permanent de conservation du ballon mais, en grande partie à cause du placement milanais, Barcelone n'a jamais pu changer de rythme alors que c'est normalement sa force. Le Barça s'est contenté d'être bon à son rythme. Sur le plan défensif, il avait aussi décidé de monter vite sur Pirlo et de pratiquer le marquage individuel sur Kaka, par Edmilson, quitte à libérer d'autres joueurs. A Milan, quand ces deux-là sont déconnectés du reste de l'équipe, les attaquants ne sont pas dans les meilleures conditions. Tout ceci a donné au match un attentisme qui a rappelé l'entame de Barcelone à Londres contre Chelsea en huitième de finale (2-1) où, déjà, la partie n'avait penché en sa faveur qu'à la fin.

« Aucune faute défensive n'est imputable à Milan »

Le but de Giuly a changé les données. Car à partir de là, Milan est sorti du match. C'est très étonnant pour une équipe dotée d'autant de conviction et de grands joueurs. Avec son plan d'action, Milan avait en tête de ne pas prendre de but à domicile. Il s'est retrouvé dans une situation psychologique difficile, d'autant qu'aucune faute défensive ne peut lui être imputée sur le coup. Le but a aussi sonné le réveil de Ronaldinho. Sur l'action, il réalise une passe remarquable. Gattuso se trouve seulement à 50 centimètres, il y a un autre défenseur derrière, mais le Brésilien efface toute la défense centrale par ce ballon au centimètre près. C'est quelque chose de génial, contre lequel on ne peut rien, d'autant que la reprise est aussi très belle. Cette action a donné des jambes au Brésilien. Il a ensuite retrouvé plus d'aise, réalisé des passes aveugles, des changements de pieds.

A ce moment, Barcelone a été très bon autour de son triangle central Marquez - Edmilson - Puyol. L'équipe se regroupait très vite aux trente mètres. C'était mission impossible pour Milan : quand Barcelone récupérait, ce bloc s'épanouissait jusqu'à réaliser dix, vingt, ou trente passes, comme lors des deux dernières minutes, obligeant Milan à des efforts considérables à chaque perte de ballon. Lyon, en quart de finale, n'avait pas su éviter de le redonner vite à Milan, et cela explique beaucoup de choses. Barcelone maîtrise mieux l'exercice. Au vu du nombre d'occasions et du déroulement du match, le résultat semble sévère pour Milan, mais Barcelone a démontré mardi une nouvelle facette de son talent. Cette équipe prouve que l'élimination de l'an passé contre Chelsea (2-1, 2-4) a servi. Son approche n'est plus la même. Il y a un an, Barcelone n'avait été « que » brillant. C'est maintenant une équipe patiente, capable de gérer les moments forts et moins forts d'une partie. En un mot, de s'adapter. Être conscient de sa valeur est aussi important que le talent pur à ce niveau-là.

« A Barcelone, l'équipe est usée »

En ce moment, Barcelone n'a tout simplement plus les moyens de jouer autrement. Ronaldinho et Eto'o sont apparus plus fatigués que d'habitude. L'équipe est usée. Pour retrouver le Barcelone conquérant et maître du jeu qui séduit l'Europe, il faut plus de jambes et le retour de tous les meilleurs joueurs. A Barcelone, les joueurs-clef qui n'ont pas été blessés cette saison sont très peu nombreux. A un moment ou à un autre, il a manqué Puyol, Marquez, Edmilson, Larsson deux fois, Motta deux fois, Messi, tout cela en huit mois. Du coup, les autres ont tiré sur la corde. Or, pour jouer comme Barcelone, il faut une énorme disponibilité et beaucoup de déplacements. A chaque récupération, l'équipe met quatre à sept joueurs en mouvement. Cela demande beaucoup d'énergie, mais Rijkaard n'a pas pu faire tourner l'effectif. Ce sera plus intéressant dans une semaine : le titre est pratiquement acquis, Edmilson et Marquez, qui effectuaient leur rentrée, auront reçu une semaine supplémentaire ; Deco sera de retour. C'est un joueur extrêmement important, récupérateur talentueux, passeur de génie et gros frappeur. Barcelone s'en est sorti avec brio, il a fait grand pas. Mais contre Milan, il lui faudra quand même faire attention. »

http://www.lequipe.fr/

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Mer 19 Avr - 14:28

Giuly le «tueur» encensé

Ronaldinho, passeur décisif, et Ludovic Giuly, buteur « grandiose », ont été encensés mercredi par la presse espagnole au lendemain du succès de Barcelone sur le terrain de l'AC Milan (1-0).

« Giuly rapproche le Barça de Paris », a titré le quotidien La Vanguardia qui célèbre l'exploit du « petit conquistador », surnom de l'attaquant français, qui profite des blessures de certains de ses coéquipiers pour optimiser son temps de jeu. Giuly (1,64m) est «petit, mais c'est un tueur», estime le journal.

Ronaldinho, « le roi qui ne déçoit jamais», reçoit les louanges du quotidien As . Le meneur brésilien, qui a par ailleurs tiré sur le poteau mardi soir, est « magique », s'emballe Marca.

http://fr.sports.yahoo.com/fo/

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Mer 19 Avr - 14:29

Réactions de Puyol, Ronaldinho, Laporta et Seedorf

- Carles Puyol : "Il faut rester avec les pieds sur terre"
- Ronaldinho : "Nous avons fait un grand pas, mais Milan est un grand club"
- Laporta : "En jouant ainsi nous pouvons arriver à Paris"
- Seedorf : "Nous méritions une victoire facile"


Carles Puyol : "Il faut rester avec les pieds sur terre"

Le capitaine Carles Puyol a indiqué que, après le grand triomphe obtenu à San Siro, c’est le moment de "rester les pieds sur terre" et être conscients que, dans la rencontre retour, "l'équipe devra énormément travailler face à une des meilleures équipes d’Europe".

Entre-temps, l’attaquant Camerounais Samuel Eto’o a rappelé que Barcelone "a souffert dans la rencontre, et devra énormément souffrir mercredi prochain, parce que cette série n'est encore pas décidée", bien qu'il ait reconnu que l'équipe "part avec un avantage" après avoir surpris Milan sur son propre terrain.

Le portier Víctor Valdés s'est aussi montré prudent, bien que prometteur quand on lui a demandé si Barcelone déjà avait déjà un pied pour la finale de Paris. "Il faut être réaliste, parce qu’il reste encore quatre-vingt-dix minutes, mais nous avons la confiance pour passer et il est clair que cette confiance se transmet par l'équipe", a commenté le buteur catalan. En tout cas, Valdés a voulu souligner la victoire de ce mardi, obtenue à un stade "où le Milan n’avait plus perdu un match européen depuis un bout de temps", et a signalé que la clé du triomphe barcelonista a été "de supporter dans la première mi-temps et de faire tourner le ballon et contrôler le rival après le repos". "Nous sommes sortis pour faire notre match et cela nous a bien réussi", a commenté Valdés fier, celui qui a insisté à nouveau, une fois de plus, qu’être qualifié pour la finale implique de faire un "autre grand match" au Camp Nou dans une semaine.

Traduction : www.fcbarcelonaclan.com
Source : MARCA

Ronaldinho : "Nous avons fait un grand pas, mais Milan est un grand club"

Le brésilien Ronaldo de Assís 'Ronaldinho', un des joueurs les plus renommés de la rencontre et auteur de l'assist sur le but de Ludovic Giuly, a prononcé des mots de tranquillité pour freiner la logique euphorie azulgrana après la victoire de Barcelone à SanSiro (0-1). "Nous avons fait un grand pas, et je suis très heureux parce que tous nous avons fait du grand travail, mais il reste encore le match retour et Milan est une grande équipe", a signalé l’azulgrana.

Tout comme Ronaldinho, toute l'expédition azulgrana s’est montrée prudente sur les possibilités de l'équipe de se qualifier pour la finale de Ligue des Champions en dépit de gagner à Milan.

Traduction : www.fcbarcelonaclan.com
Source : MARCA


Laporta : "En jouant ainsi nous pouvons arriver à Paris"

Le président du Barça s’est montré satisfait mais prudent

En dépit de l'importante victoire du Barça à Milan (0-1), le président du club azulgrana, Joan Laporta, a envoyé un message de prudence et a rappelé que Milan est un rival de poids et l’histoire montre qu’il ne faudra pas prendre la rencontre du retour comme une simple démarche. "En jouant ainsi nous pouvons arriver à Paris, mais il faut jouer le match retour avec la même intensité", a souligné Laporta.

Le mandataire maximal de l'ensemble culé a considéré que son équipe était le "gagnant juste" du match, en dépit d'admettre que l'équipe italienne a aussi eu ses occasions pour marquer. "Je crois que nous avons été des gagnants justes. Le contrôle de Barcelone a été clair dans la seconde partie et pouvions même avoir marqué un second but", a ajouté Laporta, en attribuant le triomphe au "jeu de l'équipe ".

Laporta a dit être "convaincu" que le Barça arrivera à Paris pour jouer la finale de la Ligue des Champions, "mais il faut être prudents et être conscients qu'il manque 90 autres minutes et que Milan est une grande équipe". "Dans la seconde mi-temps avons presque joué à deux contacts", a conclu le président de Barcelone, celui qui, de toute façon, a réitéré que ce triomphe face à Milan "est déjà de l’histoire et il ne manque que le retour au Camp Nou" pour conclure l’éliminatoire.

Traduction : www.fcbarcelonaclan.com
Source : MARCA


Seedorf : "Nous méritions une victoire facile"

"Nous avons confiance pour le match retour", a souligné Seedorf
Clarence Seedorf s’est montré spécialement opposé à la défaite dont il a souffert face à Barcelone lors du match aller des demi-finales de la Ligue de Champions (0-1) parce que, à son avis, l’équipe lombarde a été supérieure à celle de Frank Rijkaard. "Nous avons mérité une victoire facile", a assuré le milieu de terrain néerlandais, bien qu'à son tour il reconnaisse qu'avec le but contre, Milan "a été incapable" de mieux gérer le match. "Mais nous nous créons davantage d'occasions que nos adversaires et cela nous permet de maintenir la confiance pour la rencontre retour dans huit jours. Nous devons bien le faire au Camp Nou et savons comment nous pouvons le faire ", il a expliqué.

Traduction : www.fcbarcelonaclan.com
Source : MARCA

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Mer 19 Avr - 14:30

Réactions de Rijkaard et Ancelotti

- Rijkaard recommande la prudence
- Ancelotti : "Le résultat n'est pas définitif"


Rijkaard recommande la prudence

« Il faut continuer à travailler et ne pas commencer à rêver d’autre chose »
Frank Rijkaard a fait appel à la prudence autour de son équipe en incitant ses joueurs "à continuer à travailler" et ne pas se laisser emporter par l'euphorie.

Prudent comme d'habitude, le néerlandais s’est retenu de qualifier la victoire de Barcelone comme un saut de qualité vers la finale, bien qu'il ait reconnu que le 0-1 est "important pour tous parce que nous l'avons obtenu sur un terrain compliqué et dans un match où il y avait beaucoup de tension. Nous devons maintenant continuer à travailler et ne pas commencer à rêver ", a ajouté Rijkaard pour mettre un frein à l'euphorie déliée autour d'une équipe qui est aux portes d'être proclamé champion d’Espagne et qui est à un pas de la finale de la Ligue des Champions.

Rijkaard a souligné le potentiel de Milan et a nié que l’équipe italienne a été à la merci du Barça. "Ils ont eu leurs occasions et ils nous ont mis en danger à plusieurs moments", a fait valoir l’entraîneur. Rijkaard a expliqué, en outre, une curiosité sur le but de la victoire, en dévoilant qui Giuly, avec des problèmes physiques, avait demandé le changement, "mais il m’a dit qu'il préférait rester quelques minutes de plus et pendant ce temps il a marqué le but".

En contradiction avec son homologue de Milan Carlo Ancelotti, Frank Rijkaard a souligné que la victoire de son équipe a été pleinement méritée. "J'imagine que si je vois du point de vue de l'autre entraîneur, tu peux sortir tes points positifs, mais nous sommes heureux parce que nous avons combattu et nous avons obtenu une victoire de méritée".

Traduction : www.fcbarcelonaclan.com
Source : Mundo Deportivo


Ancelotti : "Le résultat n'est pas définitif"

L’entraîneur de Milan croit que son équipe a "les possibilités de remonter"
Ancelotti, l’entraîneur de Milan, a reconnu que le Barça "a augmenté ses options" de se qualifier pour la finale, bien qu'il ait revendiqué celles de son équipe en faisant savoir que le résultat "n'est pas définitif".

Ancelotti a expressément regretté "les imprécisions dans la conclusion des actions" de son équipe et a souligné que Milan "a eu des occasions" pour faire au moins un match nul dans la rencontre.

L’entraîneur italien a insisté sur le fait que Milan a "des possibilités de remonter", bien qu'ait reconnu la difficulté de se mesurer à Barcelone, "une équipe capable de contrôler très bien le ballon, avec talent et personnalité".

Du rôle de Ronaldinho, Ancelotti a dit que le brésilien "se déplace très bien et il est compliqué de le freiner", mais a ôté l'importance de la participation du '10 'azulgrana. "Il n'a pas eu d'occasions sauf pour son tir sur le poteau en seconde mi-temps", il a ajouté.

En outre, Ancelotti a assuré que la défaite de son équipe "n'a pas été méritée" et a encouragé ses joueurs "à chercher la revanche mercredi prochain" lors du match retour qui se jouera au Camp Nou.

Traduction : www.fcbarcelonaclan.com
Source : Mundo Deportivo

_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KosovaEagle
Modo
Modo


Nombre de messages : 2023
Localisation : Albanie (Kosovë - Drenas)
Date d'inscription : 29/06/2005

MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Mer 19 Avr - 14:31

Les duels


_________________
Kosova eshte gjaku im qe nuk falet...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal   Aujourd'hui à 15:27

Revenir en haut Aller en bas
 
FINALE Champion's League: FC Barcelona vs Arsenal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Est-ce que Lyon va gagner la Champion's league?
» Champion's League (2008/2009)
» [Champion's League]1/2 de finale
» UEFA champion's league saison **2008-2009**
» Champion's League 2012/13

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Messi.fr : La web de Leo Lionel Messi :: Les Equipes :: Le Barça-
Sauter vers: